Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Biodiversité

Le respect des animaux, domestiques comme sauvages, gagne du terrain en ville

Publié le 17/02/2021 • Par Maëlle Bénisty • dans : France, Régions

chat errant animal
normskis flickr
Les animaux accroissent la population des villes à mesure que le tissu urbain s’étend. Leur bien-être est devenu une préoccupation sociétale. Les actions en faveur de l’animal en ville participent à une cohabitation apaisée entre animaux et riverains. Elles contribuent à la sauvegarde de la faune. En changeant de regard sur l’animal et en intégrant la notion de biodiversité aux politiques d’aménagement, la ville devient plus respectueuse des espèces.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

Le bien-être animal enflamme le débat public et les collectivités n’y échappent pas. « Repenser la place des animaux dans la cité est une nécessité. D’une part, les animaux dits de compagnie sont très présents en ville, d’autre part, certaines espèces sauvages sont devenues citadines malgré elles », explique Marie-Françoise Hamard, conseillère municipale déléguée aux animaux dans la ville à Strasbourg (284 700 hab.).

Les animaux ont été reconnus comme « êtres vivants doués de sensibilité » dans le code civil, en 2015. « La France est en retard par rapport à ses voisins européens, toutefois, des avancées significatives peuvent se faire localement », estime Marie-Françoise Hamard. A l’instar de Strasbourg, de nombreuses mairies s’emparent du bien-être animal et y consacrent une délégation. « Il est temps d’accorder aux animaux la place qui leur revient », argumente l’élue.

Chats errants

Un foyer français sur deux déclare posséder un animal de compagnie (1). Tenues de proposer des bacs de propreté et des sacs à déjections, les municipalités peuvent aussi réserver à ces animaux des endroits dédiés. La ville de Paris (2,2 millions d’hab.) autorise la promenade sans laisse dans ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Protection sociale complémentaire : que change l’ordonnance pour les agents et les collectivités ?

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le respect des animaux, domestiques comme sauvages, gagne du terrain en ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement