Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Plan de relance européen : le blues des collectivités

Publié le 10/02/2021 • Par Isabelle Smets • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Europe

Elisa-Ferreira-commissaire-cohesion-une
Wikicommons - CCA - Parlement européen
La Commission assure être du côté des autorités locales et régionales pour les associer au plan de relance de l’UE. Sur le terrain, c’est plus difficile.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

La commissaire européenne à la Politique régionale, Elisa Ferreira, l’a affirmé aux régions et collectivités : elle demandera des comptes sur l’implication des partenaires locaux et régionaux dans la préparation des plans nationaux que les Etats doivent lui soumettre d’ici la fin avril pour bénéficier du plan de relance européen.

« Nous en sommes convaincus à la Commission : ces plans ne seront couronnés de succès qu’avec une forte appropriation régionale et locale à chaque étape du processus », a assuré la Portugaise en session plénière du Comité des Régions de l’UE le 4 février.

Un engagement répété sur tous les tons, sur le mode « vous avez un rôle crucial à jouer ». Il faut dire que les élus locaux et régionaux se sont (visio)succédés pour tirer la sonnette d’alarme sur leur faible implication dans la préparation de ces réformes. Ce qu’avait par ailleurs dénoncé le CdR quelques jours avant la plénière en révélant les résultats d’une enquête menée dans 19 pays, dont la France. Et ce n’est pas le seul problème.

« Nous sommes inquiets en raison de l’absence d’une méthodologie claire quant à l’articulation entre la politique de cohésion et les outils de relance », a fait savoir Marie-Antoinette Maupertuis, conseillère exécutive de Corse. « Le retard et les incertitudes concernant le calendrier, la disponibilité des ressources, la gestion trop centralisée posent d’énormes défis à nos régions, qui devront

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Compétences numériques des agents territoriaux : état des lieux inédit et voies d’amélioration

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Plan de relance européen : le blues des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

11/02/2021 02h08

Décidément, cette Union européenne est merveilleuse ; elle distribue l’argent qu’elle n’a pas avec une grande aisance et une certaine générosité.
Elle nous dit aussi quoi faire de cet argent, et surtout, en contrepartie, elle se donne de nouveaux pouvoirs de nous contraindre de modifier notre politique, économique, sociale et autres…
Le souci, c’est que tout ça part d’un malentendu, ou plutôt, d’un mensonge ; aujourd’hui on dit Fake news !
L’UE n’a jamais donné un seul centime à la France…
C’est difficile à croire, tellement on nous dit et on nous répète, par tous les moyens, à toutes les occasions, en tous lieux, même à l’école auprès des plus jeunes et naïfs de nos concitoyens, ce même mensonge sur les « subventions européennes »…
Quand donc sera-t-il venu le temps de la vérité ?
Qui précèdera de peu celui de notre retrait de l’UE par le FREXIT…
Vivement !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement