Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Télécoms

Les jours du réseau cuivre sont comptés

Publié le 15/02/2021 • Par Alexandre Léchenet Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

câbles cuivre télécommunication
Adobestock
L’opérateur Orange a choisi Lévis-Saint-Nom, un village des Yvelines, pour conduire une première expérimentation de fermeture de son réseau cuivre. Avec la massification de la fibre, ces mises à l’arrêt vont se multiplier dans les prochaines années.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans quelques semaines, plus aucune information ne transitera dans les câbles de cuivre parcourant Lévis-Saint-Nom (Yvelines, 1 600 hab.). La commune a été choisie par Orange pour tester leur mise à l’arrêt. « Pour cette première expérimentation, nous avons choisi une commune de petite taille, représentative en termes de composition de la société, de types de lignes, de configuration… Nous avons aussi choisi une commune fibrée : on n’éteint le réseau cuivre que s’il y a de la fibre », détaille Jean-Luc Girod, délégué régional Ile-de-France ouest chez Orange.

L’expérimentation a été validée par le gendarme des télécoms, l’Arcep, au mois de juin. La maire a été prévenue en juillet et, depuis octobre, tout est mis en œuvre pour une transition en douceur vers la fibre pour les derniers branchés au cuivre. « L’utilisation du cuivre sera terminée pour tout le monde fin mars, promet Jean-Luc Girod. Après, on va regarder ce que l’on fait de ce réseau. On envisage de le démonter, mais aucun calendrier n’est encore prévu. »

Usages dépendant encore du cuivre

L’enjeu de telles expérimentations est notamment d’identifier les services fonctionnant encore grâce au réseau cuivre et au protocole RTC, remplacé peu à peu par l’ADSL, que ce soit le terminal bancaire d’un petit commerçant, des ascenseurs, un dispositif de téléassistance ou le transit de données d’un délégataire d’eau… « Ce n’est pas urgent, mais, un jour, il faudra dresser le bilan des services, pour voir tous ceux qui utilisent encore le réseau cuivre », explique Yann Breton, directeur général du syndicat mixte Gironde Numérique.

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Protection sociale complémentaire : que change l’ordonnance pour les agents et les collectivités ?

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les jours du réseau cuivre sont comptés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement