Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Interview] éducation

« La réforme de l’éducation prioritaire favorise les logiques clientélistes »

Publié le 11/02/2021 • Par Michèle Foin • dans : A la une, Actu expert Education et Vie scolaire, Actu expert santé social, France

ROCHEX-Jean-Yves
V. V. / La Gazette
Chercheur et professeur émérite de sciences de l’éducation, Jean-Yves Rochex décrypte la réforme à venir de l'éducation prioritaire. A la rentrée débutera une expérimentation qui pourrait mettre fin aux réseaux d’éducation prioritaire en 2022.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 23 novembre 2020, Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’Education prioritaire, annonçait le début d’une expérimentation qui pourrait mettre fin aux réseaux d’éducation prioritaire en 2022. Testée dans trois académies dès septembre 2021, celle-ci consisterait à réserver le label et le pilotage national de l’éducation prioritaire aux réseaux d’éducation prioritaire renforcée (REP+).

Les réseaux d’éducation prioritaire (REP), eux, ne feraient plus l’objet d’une politique nationale, mais seraient soumis à un pilotage académique, voire départemental. Conformément aux préconisations du rapport « Azéma-Mathiot » de novembre 2019, il s’agirait de diminuer les effets de seuil induits par la carte de l’éducation prioritaire, jugée trop dichotomique. Le système développerait notamment le ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La réforme de l’éducation prioritaire favorise les logiques clientélistes »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement