Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Coronavirus

Les collectivités incitées à renforcer le télétravail

Publié le 09/02/2021 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

©AdriaVidal - stock.adobe.com
Dans une note d'information datée du 8 février, la direction générale des collectivités locales incite les employeurs territoriaux à suivre les consignes du Premier ministre visant à renforcer le télétravail. Mais difficile de savoir quels en seront les effets.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A la suite d’une circulaire du Premier ministre sur le renforcement du télétravail dans la fonction publique, la DGCL a précisé, dans sa note d’information du 8 février, l’applicabilité des consignes aux collectivités territoriales et à leurs établissements publics.

En substance : le télétravail est la règle et doit être généralisée dès que c’est possible. Pour les agents dont les fonctions ne peuvent qu’être accessoirement exercées à distance, l’organisation du service doit permettre de réduire au maximum le temps sur site.
Les réunions en présentiel doivent être évitées et, quand elles s’avèrent indispensables, limitées à six participants maximum.

Enfin, une vigilance particulière des managers doit être exercée pour prévenir l’apparition de RPS, en particulier ceux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

3 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Compétences numériques des agents territoriaux : état des lieux inédit et voies d’amélioration

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités incitées à renforcer le télétravail

Votre e-mail ne sera pas publié

Kiki

10/02/2021 05h46

En FPT télétravail au 1er confinement avec mon matériel personnel aujourd’hui le maire refuse le télétravail malgré mes demandes il dit étudier la question mais aucune initiative n est prise et comme pas de contrôle.

Ema

10/02/2021 09h43

Je sais pas pour les autres…en tout cas dans ma collectivité pas de télétravail partiel envisagé malgré mes demandes répétées…alors même que je vis avec une personne fragile…on m’oblige à revenir même le jour de fermeture du service pour lequel je travaille.

Rico

11/02/2021 11h03

Bonjour,
J’ai beaucoup hésité avant de témoigner au regard du devoir de réserve !
D’une part :
Pendant le premier confinement « forcé », comme de nombreux collègues, j’ai travaillé plus de 45 heures par semaine car j’ai développé de nombreux téléservices. A la suite de ce confinement mon employeur (un EPCI) a décrété, malgré les avis contraires (unanimes) des syndicats, de retirer 4 jours d’ARTT aux télétravailleurs qui n’étaient pas en ASA. Décision permise par le Gouvernement !
Je ne sais ce qui justifie cette décision (et aucune explication logique nous a été donnée). Cela pourrait être par exemplarité et/ou participation à « l’effort de guerre ». cela peut se concevoir mais en terme d’exemplarité je n’ai pas vu une réduction du régime indemnitaire des élus pendant la même période qui pour le coup ne se sont pas réunis pour délibérer ou conduire les services publiques !
D’autre part :
Malgré les discours tant des élus que de nos dirigeants voulant être dans le « moove » et prôner le télétravail, nombreux sont ceux qui veulent nous garder « sous la main » ! Il y a d’abord un grande méfiance ; « tous des fainéants » alors que ceux qui ne font rien au travail – et il en existe – n’en font/feront pas plus au travail que chez eux = cela ont perdu – si jamais ils l’ont eu – la notion « service public ». Je pense aussi que, selon notre modèle élitiste – qui produit plus de managers – de « personnes qui font faire » – les fameux « cols blancs » – que de techniciens. Il est difficile pour un manager non technicien de se passer – donc d’avoir sous sa main – un technicien ! Avec le télétravail le manager perd la maîtrise (car il faut prendre des rdv, téléphoner – si pas de réponse voir s’il est en téléréunion…) de ces agents et donc de leur technicité !
Il va falloir faire évoluer les mentalités ! La situation actuelle met en exergue les réticences au télétravail qui existaient avant la crise sanitaire.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement