Eau/Assainissement

Crise de l’eau en Guadeloupe : pourquoi il faut en passer par la loi

Par • Club : Club Techni.Cités

La Gazette

Pour tenter de résoudre la crise de l’eau en Guadeloupe, une proposition de loi prévoit de rénover la gouvernance. Pour remplacer le principal syndicat récemment dissout pour défaillance, elle vise à créer un syndicat mixte unique, qui regrouperait les 5 EPCI du territoire, ainsi que le département et la région.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Coupures d’eau régulières, « tours d’eau » pour être approvisionné, 60 % de fuites du réseau d’eau, etc. Depuis de nombreuses années, la gestion de l’eau potable en Guadeloupe est calamiteuse. La crise sanitaire liée au coronavirus n’a fait qu’amplifier ces carences, au point qu’il a fallu installer des points de distribution d’eau, par citernes et par bouteilles.

Défaillance patente

La revendication de créer un syndicat d’eau unique n’est pas nouvelle. Elle remonte au moins à la crise de 2009, date à laquelle 13 structures exerçaient cette compétence. La loi Notre, avec le transfert de compétences, a permis de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Techni.Cités pendant 30 jours

J’en profite
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP