Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Urbanisme

Il y a une vie après les friches

Publié le 08/02/2021 • Par Isabelle Verbaere • dans : A la une, actus experts technique, France

friche-Houplines
PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
La reconversion des friches consiste surtout en la construction de complexes immobiliers en zone urbaine. Toutefois, de tels projets ne peuvent être réalisés que quand le prix du foncier permet de solvabiliser une remise en état coûteuse. Mais chaque friche peut retrouver une utilité, et a donc un avenir. D'autres usages sont possibles : renaturation, jardins familiaux, fermes photovoltaïques, agriculture urbaine...

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Chaque année, 20 000 à 30 000 hectares d’espaces naturels ou agricoles disparaissent en France. C’est la superficie de la ville de Marseille. « Notre objectif est clair : diviser par deux le rythme de l’artificialisation nette des sols, d’ici à la fin de la décennie, a indiqué Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, le 22 octobre (1). C’est ambitieux, mais nous nous donnons les moyens d’y parvenir, notamment avec le plan de relance, qui mobilise 300 millions d’euros pour faciliter et accélérer la réhabilitation des friches. »

Cette somme devrait permettre de reconvertir environ 900 hectares sur 230 sites dans le cadre d’opérations d’aménagement urbain, de revitalisation des centres-villes ou des périphéries urbaines. « Le plan de relance vise des projets

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Il y a une vie après les friches

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement