Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Fiscalité

Les élus contre une perception retardée de la taxe d’aménagement

Publié le 03/02/2021 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

patrimoine-restauration-travaux-Bordeaux-OceanProd-AdobeStock
© oceanprod-adobestock
Les élus locaux, AMF en tête, dénoncent un risque d’allongement de la perception de la taxe d’aménagement, maintenant que celle-ci n’est plus exigible qu’à l’achèvement des travaux + 90 jours.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis la loi de finances pour 2021 (art. 155 modifiant l’art. L331-9 du code de l’urbanisme), l’exigibilité de la taxe d’aménagement par la collectivité pourra se faire désormais au plus tôt à l’achèvement des travaux + 90 jours (au plus tard le 1er janvier 2023), contre un délai à l’acceptation du permis de construire (PC) + 1 an auparavant.

Cette réforme laisse Christian Escallier, directeur du cabinet Klopfer, circonspect : « Selon l’évaluation de l’article 44 du projet de loi de finances qu’avait réalisée le gouvernement, une mission Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) – inspection générale des finances (IGF) aurait observé sur la base d’un échantillon de dossiers que, actuellement, le premier recouvrement de la taxe ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les élus contre une perception retardée de la taxe d’aménagement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement