Aménagement urbain

Une démarche collective autour des quartiers de demain

Par • Club : Club Techni.Cités

La future place centrale du quartier des Halles, à La Roche-sur-Yon.

Enet_Dolowy_LaGraineStudio

Le Cerema vient de lancer une plateforme collaborative pour imaginer les nouveaux quartiers et réinventer l’espace public. Entre la crise sanitaire et le changement climatique, il faut modifier notre quotidien.

La crise sanitaire et les mesures de confinement et de couvre-feu ont mis en évidence l’importance du cadre de vie et de travail des citoyens. Pour faire face à ces nouveaux enjeux et imaginer les villes et quartiers de demain, le Cerema a lancé, le 28 janvier, un groupe participatif pour (re)penser les espaces publics et communs. « La Covid-19 a bouleversé notre quotidien et interrogé la sphère professionnelle », a notamment expliqué Anne Vial, cheffe de projet Quartiers durables, Action cœur de ville, au Cerema, lors d’un webinaire d’officialisation.

Repenser les logements et l’espace public

Pour imaginer cette plateforme collaborative, le Cerema a d’abord envoyé un questionnaire aux élus, collectivités, aménageurs, etc., pour savoir comment ils avaient vécu le confinement. Et l’objectif, désormais, est « de créer une communauté avec les acteurs de l’aménagement pour faire émerger de nouvelles pratiques et des quartiers résilients, sobres. » Les réflexions tourneront donc autour des logements et de leur réversibilité, des espaces communs, publics et plus apaisés, de la biodiversité dans ces quartiers, de la proximité (et la notion de la « ville du quart d’heure »), de la densité raisonnée, et de la co-conception…

Après un premier atelier, quatre sujets principaux ont été retenus : biodiversité et densité, changement climatique et résilience, place de la jeunesse dans l’espace public, adaptation du parc de logements aux besoins de chacun. Concrètement, une plateforme collaborative a été mise en place avec Idealco. Ouverte à tous (élus, responsables de collectivités, aménageurs…), elle doit permettre d’apporter des réponses à chacun et de proposer des solutions concrètes.

« La Covid a été un catalyseur, a conclu Pierre Jarlier, président-délégué de l’Association des petites villes de France et ancien directeur du Cerema. Les gens ne sont pas libres de leurs mouvements et le télétravail a fait ressortir les faiblesses actuelles de l’espace public. On doit avoir une autre vision du vivre-ensemble. Il faut savoir si les territoires appréhendent bien ces enjeux. »

Commentaires

1  |  réagir

04/02/2021 09h37 - pujoldan

Bonjour,
pour être exact, Pierre Jarlier a présidé le conseil d’administration du Cerema lors de la création de l’établissement, d’avril à novembre 2014. Fonction qu’il a interrompue après sa réélection au Sénat en septembre 2014.
Cordialement,

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • La REP tabac avance clopin-clopant

    Les collectivités pourront prochainement bénéficier de soutiens financiers des cigarettiers pour financer le nettoiement des mégots abandonnés sur le domaine public… à un niveau qui est loin des espérances pour 2021 et 2022. L’éco-organisme représentant ...

  • Scot : deux ordonnances pour moderniser et rationaliser la hiérarchie des normes

    Les deux ordonnances du 17 juin 2020 étaient prévues depuis la promulgation de la loi n° 2018-1021 du 28 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique. Elles résultent de l’habilitation donnée par le Parlement au ...

  • L’État tente d’intégrer la sobriété environnementale dans la croissance du numérique

    Une feuille de route « numérique et environnement » dévoilée le 23 février introduit quelques tentatives de régulation dans ce sens. L’amélioration des connaissances des impacts en est le volet préliminaire... et le plus fourni, à l’heure où le ...

  • Les énergies renouvelables, vecteurs d’emplois

    Alors que le dernier baromètre des énergies renouvelables de la FNCCR montre un ralentissement du développement en 2020, l'étude rappelle qu'elles sont aussi un critère économique à ne pas négliger. La preuve avec les chiffres d'affaires et les emplois qu'elles ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP