Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement

Mal logement : la Fondation Abbé Pierre alerte sur les effets de la crise sanitaire

Publié le 02/02/2021 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu expert santé social, France

Habitat indigne
adobeStock
Sans surprise, le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre (FAP) est consacré aux conséquences de la crise sanitaire sur les 4,1 millions mal logés. Avec, en exergue, deux préoccupations : la double peine qu’ils subissent, et la bombe à retardement à laquelle il faut s’attendre, à défaut de politiques publiques plus musclées. Invitée à la présentation, la ministre du logement a fait quelques annonces.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Selon un sondage commandé par la Fondation Abbé Pierre à IPSOS à l’occasion de la présentation de son rapport annuel, le 2 février, 14% des Français ont eu des difficultés liées au logement depuis mars 2020. Les jeunes sont les plus touchés : ils étaient plus de 20% à avoir des difficultés à payer leur loyer, et 12% à voir leurs conditions de logement se dégrader (contre une moyenne de 7%).

Un tiers des Français (32%) a vu sa situation financière se dégrader, pourcentage plus élevé parmi les plus fragiles : 43% pour les 18-24 ans, 55% pour les allocataires des Aides personnelles au logement (APL). Ces chiffres viennent illustrer les effets catastrophiques de la crise sanitaire sur les personnes précaires, notamment les jeunes.

La double peine pour les mal logés

Même si la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Mal logement : la Fondation Abbé Pierre alerte sur les effets de la crise sanitaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement