Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[édito] Sécurité

Sécurité : Et si on pariait sur les élus…

Publié le 05/02/2021 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu prévention sécurité, France

beauvau
Atlantis / AdobeStock
Le Beauvau de la sécurité s’est ouvert le 1er février et prendra la forme durant les quatre prochains mois d’une vaste concertation nationale sur les forces de l'ordre et le malaise qui les traverse. Mais les revendications de longue date des élus locaux seront-elles prises en compte ?

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Annoncé par Emmanuel Macron en pleine polémique sur les violences policières, le Beauvau de la sécurité s’est ouvert le 1er février. Il prendra la forme, durant les quatre prochains mois, d’une vaste concertation nationale sur la police et le malaise qui la traverse. Avec, à la clé, promet le gouvernement, une « grande loi » d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure.

A un an de la présidentielle, et alors que le chef de l’Etat veut faire de la sécurité une priorité de la fin de son mandat, l’ambition est de renouer une confiance profondément érodée ces derniers mois entre les Français et les forces de l’ordre.

Contestation

Elle est aussi d’apporter aux policiers et aux gendarmes des gages de reconnaissance en matière de conditions de travail, de formation ou de relation avec l’autorité judiciaire. En somme, il s’agit de répondre à la contestation populaire qui menace l’autorité républicaine. Et de rassurer les troupes en uniforme, dont le moral est au plus bas. L’enjeu est de taille et la volonté perceptible.

Gageons que le gouvernement parviendra à faire mieux que sa police de sécurité du quotidien, qui avait été présentée comme la mesure phare du quinquennat et dont le bilan, à ce stade, n’a pas convaincu. Et, mieux encore, que le livre blanc de la sécurité, passé quasiment inaperçu en novembre, malgré (déjà !) une concertation tous azimuts.

Paix sociale

Souhaitons aussi que ce Beauvau de la sécurité prenne en compte les revendications de longue date des élus locaux. D’abord, en clarifiant le rôle des polices municipales dans le désormais fameux « continuum de sécurité ». Malgré leurs compétences sans cesse élargies, nous disent les maires, les « PM » n’ont pas vocation à se substituer aux forces de l’Etat.

Ensuite, en faisant valoir les vertus essentielles de la prévention de la délinquance. Les maires en sont les pilotes, les patrons. Par leurs actions en amont auprès des jeunes les plus exposés au risque de délinquance et par l’aide apportée aux victimes, ils jouent un rôle crucial dans la paix sociale. Et réaffirment chaque jour que la sécurité ne peut pas être que l’affaire de la police.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’iPad au service des collectivités

de COMPUTACENTER

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sécurité : Et si on pariait sur les élus…

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement