Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transition écologique

Relance : l’Ademe se met en quatre pour les collectivités

Publié le 02/02/2021 • Par Arnaud Garrigues • dans : actus experts technique, France

Arnaud-Leroy
Valerio VINCENZO_hanslucas.com
L'Agence de la transition écologique (Ademe) a reçu d'importants moyens financiers et humains pour piloter le volet écologique du plan "France relance". Son enjeu est désormais de faire émerger les bons projets et de les accompagner sur une multitude de thématiques.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les caisses de l’Ademe sont pleines ! L’Etat a en effet donné un rôle clé à l’Agence de la transition écologique (Ademe) ainsi que des moyens supplémentaires pour porter le volet vert de son plan « France relance », annoncé en septembre 2020. Cela représente au cumulé pas moins de 3,7 milliards d’euros de budgets d’intervention, pour une durée d’environ deux ans et demi de ce plan (2020-2022). Et l’agence a également reçu des renforts humains, avec une centaine d’agents mobilisés.

La plus grosse enveloppe va servir à décarboner les procédés industriels, très émetteurs de gaz à effets de serre. Pour cela, 1,2 milliard d’euros ont été confié à l’Ademe qui pilotera aussi les 600 millions d’euros opérés par l’ASP (Agence de Services et de Paiement) et qui cibleront l’aide au fonctionnement pour la chaleur renouvelable.

Plusieurs appels à projets ouvriront au 1er trimestre 2021 et couvriront l’ensemble des thématiques industrielles. Si les collectivités ne jouent pas un rôle de premier plan sur ce volet, elles ont tout intérêt à ce que les industriels de son territoire y participent, pour réduire son bilan carbone territorial, et donc à les accompagner.

Plus de 500 M€ pour l’économie circulaire

La deuxième enveloppe concerne l’économie circulaire. Dotée de

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Relance : l’Ademe se met en quatre pour les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement