Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ENTRETIEN] Restauration collective

Zéro plastique : « Il faut revoir l’architecture des cuisines centrales et des restaurants satellites »

Publié le 11/02/2021 • Par Hélène Huteau • dans : actus experts technique, France, Innovations et Territoires

FrŽdŽric Fouchet
A. Weber / Hans Lucas pour la Gazette
Le projet « Recolim » anticipe la fin des contenants en plastique, prévue en 2025. Frédéric Souchet, directeur général du Siresco, syndicat de restauration collective francilien, impliqué avec le Sivuresc et le Syrec, revient sur cette expérience.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quels enseignements tirez-vous de cette première année de recherche ?

Le premier est qu’il est possible d’éliminer le polypropylène qui inonde notre restauration scolaire depuis plus de vingt ans. C’est un sujet lourd, à la fois psychologiquement, intellectuellement et physiquement ! Nous nous devons d’agir pour des questions de santé et d’environnement. Pour cela, nous avons très rapidement éliminé les matières biosourcées – qui ne sont pas sans adjuvants et restent de l’usage unique – au profit de l’Inox et du verre.

Mais la majorité des cuisines de France ont des locaux qui ne sont plus adaptés au non-jetable. Il faut revoir l’architecture des cuisines centrales et des restaurants satellites. Le principal inconvénient du lavable est son poids – a minima vingt fois plus lourd. On ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Zéro plastique : « Il faut revoir l’architecture des cuisines centrales et des restaurants satellites »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement