Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Habitat

La rénovation thermique des logements monte en puissance

Publié le 29/01/2021 • Par Delphine Gerbeau • dans : A la une, France

© oceanprod-adobestock
© oceanprod-adobestock D.R.
L'Agence nationale de l'habitat a présenté, le 27 janvier 2021, à l'occasion de sa cérémonie des voeux, les chiffres de son bilan d'activité pour 2020. Le financement de dossiers de rénovation thermique de logements est monté en flèche avec le dispositif Ma prime rénov, et devrait encore s'accroître en 2021 avec l'aide du plan de relance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Malgré la crise sanitaire, l’année 2020 aura été, pour l’Anah, celle d’une forte croissance d’activité : elle affiche 247 323 logements rénovés, soit une hausse de 58,8 % par rapport à 2019. L’agence porte de gros programmes nationaux sur la rénovation du parc privé : Inititatives copropriétés, Habiter mieux et Ma prime rénov.

Lancé en janvier 2020 pour faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique des logements des particuliers, le dispositif Ma prime rénov, géré par l’Agence nationale de l’habitat, a connu un véritable succès, puisque 141 143 dossiers ont été instruits et engagés par son intermédiaire dans l’année, pour un montant de 570 millions d’euros. Ce dispositif d’aide versé sous conditions de ressources à réception des factures a progressivement remplacé le CITE , pas assez incitatif car versé un an à un an et demi après la fin des travaux.

Dans le détail :

  • 209 510 logements ont été rénovés dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique (+ 79 %), dont 51 967 dans le cadre du programme Habiter mieux sérénité (+ 7 %) ;
  • 24 230 logements ont été rénovés dans le cadre de l’intervention sur les copropriétés dégradées (PIC) (+ 6 %) ;
  • 19 861 logements ont été rénovés dans le cadre de l’adaptation des logements à la perte d’autonomie (+ 20 %) ;
  • 12 623 logements ont été rénovés dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne (+ 18 %).

Une massification en marche

Au total, 1,42 milliard d’euros ont été mobilisés par l’Anah pour aider les ménages dans l’amélioration du confort de leur logement, et l’ensemble de ces aides ont généré plus de 3,2 milliards de travaux.

« La massification de la rénovation énergétique est bien là. Les chiffres soulignent le dynamisme des grands programmes nationaux, la pertinence à investir sur le parc existant. Ma prime rénov facilite l’accès aux travaux des plus modestes, puisque 65 % des dossiers déposés l’ont été par des ménages des deux premiers déciles de revenus », a résumé Thierry Repentin, le président de l’Anah. Le montant moyen de l’aide versée aux ménages est de 4 000 euros.

En 2021, une nouvelle étape attend l’Anah, avec l’ouverture de Ma prime rénov à l’ensemble des ménages sans conditions de ressources, propriétaires bailleurs ou occupants, copropriétaires.

Dans le cadre du plan de relance, ce dispositif va s’élever à 1,7 milliard d’euros, et le budget global de l’Anah sera de 2,7 milliards d’euros. Le gouvernement a fixé un objectif de rénovation de 400 à 500 000 logements rénovés via Ma prime rénov. « Le défi sera d’être à la fois social, et universel – puisque l’Anah va désormais porter des aides sans conditions de revenus. Il faut arriver à combiner les deux. Le second défi sera de distribuer des aides nationales, mais dans la proximité », a conclu la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon.

La ministre a par ailleurs missionné Olivier Sichel, directeur général délégué de la Caisse de dépôts, pour réfléchir sur la rénovation globale des passoires thermiques et l’amélioration du reste à charge pour les ménages, notamment via des mécanismes de tiers financement. Son rapport devrait être rendu prochainement.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Protection sociale complémentaire : que change l’ordonnance pour les agents et les collectivités ?

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La rénovation thermique des logements monte en puissance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement