Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Entretien] Crise sanitaire

Culture : « Le plus délétère reste l’incertitude »

Publié le 01/02/2021 • Par Judith Chetrit • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, Actualité Culture, Dossiers d'actualité, France

Aurore Bergé, députée (LREM) des Yvelines
Isore Morin / IP3
Malgré la fermeture des équipements culturels pour cause de Covid-19, Aurore Bergé, députée (LREM) des Yvelines et auteure d’un rapport sur l’émancipation culturelle, remis en février 2020 à Matignon, plaide pour des mesures alternatives.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le secteur culturel doit-il se résigner à un manque de visibilité ?

Il faut sortir du tout ou rien, qui consiste à soit ouvrir, soit fermer. Le plus délétère reste l’incertitude. Mieux vaudrait ne pas se focaliser sur une date de réouverture, mais réfléchir aux besoins des publics. Si malgré leurs difficultés, les artistes continuent de créer et de répéter sans leurs publics, il y a un risque d’entre-soi. Mon autre crainte porte sur les embouteillages culturels qui sont en train de se produire avec, par exemple, des films qui sont tournés sans sortir en salle. Il s’agirait peut-être aussi de revoir le fonctionnement des saisons culturelles.

  • Aurore Bergé : la Rue de Valois doit être le ministère des publics

Quelles seraient les alternatives à une réouverture des lieux ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Culture : « Le plus délétère reste l’incertitude »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement