Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

Coronavirus

De protocole en protocole, les services éducation soumis à rude épreuve

Publié le 26/01/2021 • Par Olivier Schneid • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, France

cantine
P. Gisselbrecht / Ville de Metz
Habituées à s’adapter aux protocoles sanitaires dans les écoles se succédant depuis près d’un an, le dernier datant du 16 janvier 2021, les collectivités aspirent à être écoutées par l’Etat, ce qui « faciliterait les ajustements ». D’autant que la situation s’aggrave, avec la perspective de nouvelles règles.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« On essaie de faire de la dentelle », raconte l’adjointe à l’Education du maire de Cergy (Val d’Oise), Claire Beugnot. L’image illustre à merveille la tâche à laquelle les communes se sont attelées depuis la publication, samedi 16 janvier, des nouvelles règles sanitaires dans les écoles. En particulier à la cantine, qualifiée par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, de « maillon faible de l’organisation, puisque c’est le moment où on enlève son masque ». « Maillon faible », la formule a choqué l’adjointe à l’Education de la maire de Lille (Nord), Charlotte Brun. « Si le gouvernement discutait plus souvent avec les collectivités plutôt que de nous montrer du doigt, il se serait rendu compte que le protocole était déjà en place dans la plupart des villes ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Éducation et vie scolaire

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Education et Vie scolaire pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

De protocole en protocole, les services éducation soumis à rude épreuve

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement