Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Edito] Plan de relance

Les nouveaux sous-préfets aux champs

Publié le 29/01/2021 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Plan de Communication de Gestion de Crise
Olivier Le Moal - Fotolia
A rebours de 40 ans de décentralisation, les sous-préfets à la relance rappellent furieusement les riches heures de la planification des années 60. Une démarche exotique de la part d'un Etat régulièrement incapable de protéger les champions nationaux (Technip, Alcatel-Luccent, Alstom...) de l'appétit des prédateurs.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées. Dernière trouvaille en date : les sous-préfets à la relance. Au lieu de produire de la norme dans les bureaux parisiens, des hauts fonctionnaires sont envoyés dans les territoires durement frappés par la crise. Leur credo ? Le terrain ne ment pas ! Des profils plus atypiques, tels qu’un directeur d’Ehpad, des administrateurs territoriaux ou des chargés de mission déjà en place dans leur préfecture, complètent le casting concocté par l’Etat. Tous ont vocation à faire du « sur-mesure » et à réunir « autour de la table les différents acteurs » du développement économique local.

Démarche exotique

Dans les services des collectivités, on rit jaune. Ces « couteaux suisses », comme on les appelle dans les allées du pouvoir, marchent sur les plates-bandes des intercommunalités et des régions, dont l’action économique a été pourtant consacrée par la loi « Notre ». A rebours de près de quatre décennies de décentralisation, ils rappellent furieusement les grandes heures de la planification des années 60. Une démarche particulièrement exotique au moment où l’Etat poursuit son désarmement industriel, se montrant régulièrement incapable de protéger les champions nationaux (Technip, Alcatel-Lucent, Alstom…) de l’appétit des prédateurs.

Valse baroque

Cerise sur le gâteau, cette arrivée des sous-préfets à la relance intervient après une valse baroque des préfets en pleine pandémie. Le discours sur le retour de l’Etat mérite mieux que ces gadgets, ou la résurrection d’un Commissariat général au Plan privé de moyens propres. C’est d’un manque d’unité de commandement dont souffre cruellement le pouvoir central. La multiplication des autorités indépendantes, agences, commissions, organismes et autres comités Théodule a sapé son autorité. Avant son départ, Edouard Philippe en avait dénombré 1 200. Face à l’ampleur de la bérézina économique à venir (un million de chômeurs au bas mot), c’est avant tout sur ce millefeuille-là qu’il convient d’agir.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les nouveaux sous-préfets aux champs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement