Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Solidarité

Migrants : des collectivités dans le sillage de SOS Méditerranée

Publié le 22/01/2021 • Par David Picot • dans : Actu expert santé social, France

Une main tendue, un espoir
V. Arndt / eevl / Adobestock
Sous l’impulsion du conseil départemental de Loire-Atlantique, 27 collectivités territoriales ont rejoint la plateforme des collectivités solidaires avec SOS Méditerranée, lancée ce 21 janvier. Avant tout, pour un soutien financier aux coûteuses opérations de sauvetage des migrants en mer.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Aperit et nemo claudit : « Elle ouvre et personne ne ferme ». Clin d’œil signé Philippe Grosvalet, président PS du conseil départemental de Loire-Atlantique. « Cette devise de la ville de Saint-Nazaire devrait être celle de tous les villes portuaires du monde », glisse l’élu qui a impulsé la création de la plateforme des collectivités solidaires avec SOS Méditerranée.
Lancé ce 21 janvier, ce dispositif vise à « fédérer un maximum de communes, départements, et régions autour de notre mission », précise François Thomas, président de cette association européenne de sauvetage en mer, créée en 2015.

Depuis ? Elle a secouru plus de 31 799 personnes, avec l’Aquarius tout d’abord, puis l’Ocean Viking actuellement, qu’elle affrète et équipe spécialement pour chaque opération. « Dans le même temps, plus de 20 000 personnes ont perdu la vie en Méditerranée », poursuit-il. « C’est un devoir moral et républicain de sauver des vie. Or, dans un contexte sanitaire et politique tendu, nos opérations sont d’autant plus difficiles ».
Des opérations coûteuses : environ

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article fait partie du Dossier

Migrants : comment les territoires ont pris le relais de l'Etat

Sommaire du dossier

  1. Accueil des exilés afghans : des villes dans les starting-blocks
  2. Les collectivités freinées dans leur volonté d’accueil des exilés afghans
  3. « Les campagnes françaises ne verront pas arriver des milliers de migrants sur leur territoire »
  4. Migrants : des collectivités dans le sillage de SOS Méditerranée
  5. Migrants : entre les villes et l’Etat, un dialogue de sourds
  6. Accueil et intégration des étrangers : les collectivités territoriales sollicitées
  7. Accueil des migrants : les villes moyennes à la traîne
  8. Accueil des migrants : l’Etat et les collectivités peinent toujours à trouver un terrain d’entente
  9. Migrants : quand le gouvernement en appelle aux maires
  10. Politique d’accueil des migrants : « les collectivités ont un rôle à jouer pour faire bouger les lignes »
  11. Quand une ville tente un accueil global des migrants
  12. « Il faut que les bibliothèques aient les moyens d’accueillir les migrants »
  13. Après une première réussite, Lille s’apprête à accueillir de nouveaux réfugiés
  14. Accueil des migrants : « les projets existent, mais sans publicité »
  15. Un nouveau « plan migrants » bien éloigné des territoires
  16. Migrants : les acteurs locaux affrontent l’urgence
  17. La prévention spécialisée face aux mineurs non accompagnés
  18. Accueil des réfugiés : « Je suis sur une ligne de crête entre ma mission et l’inquiétude des Français »
  19. Ces collectivités à l’avant-garde de l’intégration des réfugiés

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Migrants : des collectivités dans le sillage de SOS Méditerranée

Votre e-mail ne sera pas publié

Square

23/01/2021 12h41

Bravo, il faut sauver les gens des naufrages et les ramener sur la terre ferme!
Par contre, à 36 milles nautiques de Libye, le port le plus proche n’est certainement pas Marseille et probablement même pas en Italie. Attention à ne pas se rendre complice d’immigration illégale (et de ses conséquences), ni à l’encourager objectivement, en se faisant sciemment le relais des passeurs.

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement