Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Finances locales] Gestion

Le contrôle allégé en partenariat : un levier au service de la rationalisation et de la qualité de la chaîne comptable

Publié le 22/01/2021 • Par Auteur associé • dans : Actu experts finances, France

AdobeStock_175164813_wutzkoh
wutzkoh / Adobe Stock
Le contrôle allégé en partenariat (CAP) repose sur une convention conclue entre la collectivité et le comptable public permettant de dispenser certaines opérations de contrôles a priori de la part du comptable public et de la fourniture de pièces justificatives, en contrepartie de la garantie d’un bon niveau de contrôle en interne et d’une bonne qualité comptable. Ce dispositif peut s’avérer utile pour la collectivité comme levier pour mettre en place un contrôle interne, fluidifier la chaîne comptable et in fine réduire les délais globaux de paiement.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Jérémy Paloty et Sophie Kucklick

administrateur territorial et cheffe de service Exécution budgétaire et qualité comptable, ville de Metz et Metz Métropole

Une démarche en partenariat avec le comptable public

L’arrêté du 11 mai 2011, modifié par l’arrêté du 6 janvier 2014, constitue le cadre du contrôle en partenariat. Disposant que l’ordonnateur et le comptable peuvent évaluer conjointement l’organisation et les procédures de leurs services en charge du traitement d’une ou plusieurs catégories de dépenses, il permet de signer une convention de CAP, si l’évaluation conclut à une maîtrise suffisante et durable des risques sur ces catégories de dépenses. L’allègement des contrôles va au-delà du contrôle hiérarchisé de la dépense.

La mise en place du CAP repose sur plusieurs étapes. La première étape consiste à définir un périmètre de la démarche identifiant des chaînes de dépenses. Sont ici visées plus particulièrement les dépenses récurrentes ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le contrôle allégé en partenariat : un levier au service de la rationalisation et de la qualité de la chaîne comptable

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement