Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Migrants

« Les campagnes françaises ne verront pas arriver des milliers de migrants sur leur territoire »

Publié le 04/02/2021 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu expert santé social, France

Clémence Olsina directrice de l'Asile
Conseil d'Etat
Dans un entretien à la Gazette, Clémence Olsina, directrice de l'asile au ministère de l'Intérieur, répond à la polémique sur le nouveau schéma national d'accueil pour les demandeurs d'asile et les réfugiés, qui sollicite les collectivités en région pour désengorger la région parisienne.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La polémique est lancée. Alors qu’un nouveau Schéma national d’accueil des demandeurs d’asile et d’intégration des réfugiés pour 2021-2023 a été publié en décembre, plusieurs élus locaux se sont émus de « l’effort républicain » que leur demande la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, pour accueillir des migrants, aujourd’hui très concentrés en Ile-de-France. Parmi les plus concernées : la Bourgogne Franche-Comté et la Bretagne qui n’accueillent actuellement que 2% des demandeurs d’asile. Clémence Olsina, directrice de l’asile à la Direction générale des étrangers en France, revient sur les enjeux de ce nouveau schéma.

Qu’est-ce qui motive cette répartition régionale des demandeurs d’asile ?

Près de la moitié des demandes d’asile se fait en Ile-de-France. Or, la région ne dispose que de 20% des capacités d’accueil. De plus, l’accès au logement y est très difficile. Résultat : on retrouve les demandeurs d’asile dans la rue. Ceux-ci constituent des campements, qu’on est obligé d’évacuer. C’est à cette gestion dans l’urgence structurelle qu’on essaie de remédier.

Même si le nombre de places dans le dispositif national ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Migrants : comment les territoires ont pris le relais de l'Etat

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les campagnes françaises ne verront pas arriver des milliers de migrants sur leur territoire »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement