Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

SANTÉ ET PRÉVOYANCE

Complémentaire santé : une avancée sociale encore fragile

Publié le 18/01/2021 • Par Emeline Le Naour • dans : A la une, A la Une RH, Actu expert santé social, France, Toute l'actu RH

©Jérôme Rommé - stock.adobe.com
Le projet d’ordonnance relative à la protection sociale complémentaire dans la fonction publique a été examiné en séance plénière par le Conseil commun ce lundi 18 janvier. Le texte qui dessine les contours et les grands principes de la réforme, dont l’obligation de participation, a fait l’objet d’un vote de confiance mais suscite encore certaines réserves de la part des syndicats.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cette réforme était une promesse attendue depuis plusieurs années par les agents de la fonction publique. L’examen du projet d’ordonnance de la protection sociale complémentaire, qui instaure notamment l’obligation de participation des employeurs à la complémentaire santé et prévoyance (pour la territoriale) de leurs agents, s’est tenu lors de la plénière du Conseil commun de ce lundi 18 janvier. Il doit être présenté en Conseil des ministres le 7 mars 2021.

Ce texte, qui fixe la mise en œuvre de la réforme à l’horizon 2024 pour le volet prévoyance et 2026 pour celui de la santé a fait l’objet d’un nombre important de dépôts d’amendements (92) de la part des organisations syndicales. Au terme de plusieurs heures de débat, le projet du gouvernement a recueilli 15 votes favorables ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Complémentaire santé : une avancée sociale encore fragile

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement