Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transition écologique

Energies renouvelables : comment résister au vent de fronde

Publié le 15/01/2021 • Par Olivier Descamps • dans : A la une, actus experts technique, France

Engineers on a solar power plant
©rh2010 - stock.adobe
Objets de suspicion, les projets de bois-énergie et autres méthaniseurs ont besoin de l’appui des collectivités. D’abord, pour poser les termes de débats sereins. Ensuite, pour influer sur certains arbitrages en fonction de critères locaux. Un impératif : anticiper.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est une petite musique qui monte. Difficilement palpable mais parfaitement audible. La transition énergétique, oui. Sauf la méthanisation. Trop dangereuse. L’éolien non plus. Laid et inefficace. Le photovoltaïque ? Il est consommateur de terres rares extraites dans des conditions dramatiques. Les pompes à chaleur ? Un marché tenu par des voyous !

Ces critiques qui mixent craintes légitimes, raccourcis et informations erronées ne sont pas nouvelles. Depuis quelques mois, elles semblent trouver un écho médiatique sans précédent. Y compris parmi ceux qui, sur le papier, dénoncent également les projets de construction de nouvelles centrales nucléaires comme l’importation d’énergies fossiles.

« Le bashing est devenu le sport à la mode. Ce n’est malheureusement pas propre aux renouvelables », soupire Hubert Dejean de La Batie, vice-président (divers droite) de la région Normandie, chargé de l’environnement, de la mer, du littoral et de l’énergie. Lui s’efforce, en particulier, de défendre la place du bois dans le mix énergétique, en rappelant que l’exploitation n’empêche pas la forêt française de continuer à se développer. Depuis deux cents ans, sa surface a doublé. Et, depuis trente-cinq ans, elle gagne 85 000 hectares par an selon l’Institut géographique national.

Trouver du sens aux projets

« L’idée, avec la biomasse, est de mettre en place des boucles locales, rappelle Hubert Dejean de La Batie. Les aides publiques aux chaufferies bois permettent d’exiger des porteurs de projet qu’ils vérifient que la ressource existe bel et bien. » Dans une région bocagère comme la Normandie ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Compétences numériques des agents territoriaux : état des lieux inédit et voies d’amélioration

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Energies renouvelables : comment résister au vent de fronde

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement