logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/717007/le-barometre-des-resultats-de-laction-publique-revele-de-reelles-inegalites-territoriales/

SERVICES PUBLICS
Le baromètre des résultats de l’action publique révèle de « réelles inégalités territoriales »
Laura Fernandez Rodriguez | France | Publié le 13/01/2021

Le baromètre des résultats de l'action publique a été rendu public mercredi 13 janvier. Ce tableau de bord permet de rendre compte de l'état d'avancement de 25 réformes prioritaires, non seulement au niveau national mais aussi à l'échelle des départements, ce qui révèle de profondes disparités. Cet outil de pilotage à l'appui, Amélie de Montchalin va entamer un tour de France des résultats et assure qu'aucun territoire ne sera oublié.

Capture-Montchalin [1]Mesurer, c’est évaluer. Et le baromètre des résultats de l’action publique [2], lancé mercredi 13 janvier par Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la fonction publiques, s’y prête particulièrement. Il donne à voir l’état d’avancement des 25 réformes prioritaires menées par le gouvernement, territoire par territoire, avec d’une part la situation en 2017, celle de 2020, et enfin les objectifs visés pour l’horizon 2022.

Ces 25  chantiers, dits d’intérêt général, se regroupent en dix dimensions : transition écologique, emploi, économie, santé, famille et handicap, éducation, sécurité, culture, services publics et logement. De quoi prouver, selon Amélie de Montchalin, que l’année 2020 « n’a pas été une année blanche », et que « les bilans sont dans l’ensemble très positifs ». « Pour la moitié des 25 réformes, on a réalisé plus de 50 % du chemin fixé », a-t-elle souligné. Par exemple, l’offre de logements aux sans-abri dans le cadre du plan « logement d’abord » atteint actuellement 65 % de la cible visée pour 2022. Le dédoublement des classes en REP affiche les meilleurs résultats possibles, puisque l’objectif a été atteint à 100 % dès octobre 2020.

De « réelles inégalités territoriales »

En revanche, ce baromètre révèle dans le même temps qu’on est bien loin du sans-faute dans la mise en œuvre de ces réformes et qu’il existe aujourd’hui de « réelles inégalités territoriales », comme l’a souligné la ministre, qui identifie pour chaque réforme une

POUR ALLER PLUS LOIN