logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/716694/une-meilleure-sensibilisation-des-usagers-de-la-route-au-cyclisme-urbain/

SÉCURITÉ ROUTIÈRE
Une meilleure sensibilisation des usagers de la route au cyclisme urbain ?
Léna Jabre | Réponses ministérielles | Réponses ministérielles | Réponses ministérielles prévention-sécurité | Publié le 12/01/2021 | Mis à jour le 13/01/2021

Réponse du ministère des transports : Le souhait très fort du Gouvernement de voir la part modale du vélo augmenter rapidement s’accompagne d’un plan ambitieux pour encourager les Français et les Français à changer leurs habitudes. La sécurité des usagers du vélo est un enjeu majeur de ce plan.

Ainsi, 350 M€ sur 7 ans sont inscrits pour les infrastructures cyclables dans le budget pluriannuel de l’AFITF, auxquels s’ajoutent 200 M€ dans le cadre du plan de relance.

La loi n° 2019-1828 du 24 décembre 2019 [1] d’orientation des mobilités a créé une obligation de réalisation d’aménagements cyclables lors de la construction ou le réaménagement de voies dans trois cas :

La mise en conformité des passages piétons était une recommandation, elle devient obligatoire.

Enfin, au 1er janvier 2021, les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes devront apposer une signalétique indiquant la position des angles morts pour permettre une meilleure visibilité aux piétons, cyclistes et autres. A l’entrée en vigueur de cette disposition, une communication spécifique à l’attention des conducteurs de poids lourds sera opérée dans le cadre de la politique de sécurité routière.

Le programme de la formation initiale et continue des conducteurs routiers de véhicules du groupe lourd prévoira explicitement, au sein des enseignements relatifs à la sécurité routière, le suivi d’une séquence dédiée à la sécurité des usagers vulnérables de la route, dont les cyclistes. S’agissant des conducteurs de taxi ou de voitures de transport avec chauffeur, ils sont évalués, lors de l’épreuve pratique de l’examen d’accès à ces professions, sur leur capacité à être correctement vigilants par rapport aux usagers vulnérables. Ils suivent ensuite tous les cinq ans un module de formation continue relatif à la sécurité routière, le référentiel de formation prévoyant un rappel des règles du code de la route (signalisation, règles de circulation, le cas échéant l’utilisation des voies dédiées…).

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN