logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/716601/vaccination-de-fortes-inegalites-entre-les-regions/

COVID-19
Vaccination : de fortes inégalités entre les régions
Alexandre Léchenet, Isabelle Raynaud | France | Publié le 12/01/2021

138 000 personnes étaient vaccinées au 11 janvier, selon des chiffres du ministère de la Santé. Ile-de-France, Normandie et Nouvelle Aquitaine sont les régions où la campagne de vaccination est pour l'instant la plus rapide.

Le 1er centre de vaccination ou "vaccinodrome" dans le Palais des Festivals de Cannes [1]Le ministère de la Santé a publié le 11 janvier un premier bilan chiffré et légèrement détaillé [2] du nombre de vaccinations depuis le lancement de la campagne, fin décembre : 138 351 personnes ont ainsi reçu le vaccin de Pfizer et BioNTech.

Jusqu’au 18 janvier, les publics qui sont concernés par la vaccination sont :

7 % de la population ciblée déjà vaccinée

Dans son rapport sur la stratégie vaccinale [3], la Haute Autorité de santé estime cette population à environ 2,04 millions de personnes (1) [4]. Cela veut dire que près de 7 % de la population ciblée lors de cette première phase est déjà vaccinée.

Les chiffres diffusés par le ministère de la Santé [5] ne permettent pas encore de connaître dans quelle catégorie se trouvent les personnes ayant déjà reçu un vaccin.

Régionalement, on peut estimer, en partie, la population âgée en établissements, grâce à des données de l’Insee [6], ainsi que la population des médecins et infirmiers de plus de 50 ans, grâce aux données de la Drees [7].
Ces chiffres permettent de se faire une idée de l’avancement de la première phase dans chaque région, sans toutefois être très précis (2) [8].

Dans la carte ci-dessous, c’est donc une borne haute de la part de population ciblée vaccinée qui

POUR ALLER PLUS LOIN