logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/716183/la-pollution-plastique-une-bombe-a-retardement/

ENVIRONNEMENT
La pollution plastique : une bombe à retardement ?
Stéphanie Stoll | A la une | actus experts technique | France | Publié le 08/01/2021 | Mis à jour le 13/04/2021

La sénatrice Angèle Préville (PS, Lot, ) et le député Philippe Bolo (Modem, Maine-et-Loire) ont rendu, le 10 décembre 2020, un rapport parlementaire sur les pollutions générées par les plastiques, n'hésitant pas à annoncer que l'on se trouvait face à une bombe à retardement. Entretien avec Angèle Préville, qui est également une ancienne enseignante de physique-chimie.

Pourquoi parlez-vous du recyclage de ces plastiques comme d’un « simple amortisseur temporel » ?

On nous maintient dans l’illusion que le recyclage serait une solution à nos problèmes. Mais le plastique, ce n’est pas du verre, ni du métal, on le recycle juste trois ou quatre fois. A plus ou moins long terme, on aura le déchet. Si c’est un plastique jetable, cela vient vite, et si le plastique devient un déchet après quinze ans d’utilisation, il peut contenir des additifs qui ne sont plus autorisés. Par exemple, on a des huisseries en PVC qui contiennent du plomb : les recycleurs sont inquiets, que faire ?

On découvre que les choses ont été faites pendant des années, sans prendre de précautions. Un plastique, ce n’est pas seulement un polymère. Lors du recyclage ou ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN