logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/715582/avec-la-roubaix-valley-lespoir-de-rebond-economique-se-niche-dans-les-friches/

DÉVELOPPEMENT LOCAL
Avec la « Roubaix Valley », l’espoir de rebond économique se niche dans les friches
Géraldine Lebourgeois | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 13/01/2021 | Mis à jour le 07/01/2021

La fermeture des nombreuses usines textiles à Roubaix a provoqué la vacance d’immenses friches industrielles, qui soulèvent des défis en matière d’urbanisme. La commune accueille à bras ouverts les porteurs de projets économiques, notamment numériques, susceptibles de sy ‘installer. Des emplois sont créés, mais est-ce suffisant ?

Les cheminées des « châteaux de l’industrie » roubaisiens ont cessé de fumer depuis belle lurette et les machines ont quitté les usines de briques, laissant de nombreux ouvriers sans emploi. Dans cette ville qui doit son essor à l’explosion de l’industrie textile au XIXe et au début du XXsiècles, les friches industrielles sont nombreuses et présentes dans la plupart des quartiers. Peu chères, elles soulèvent cependant d’importants défis urbains.

Roubaix fait partie du « top 5 » des villes concernées par cette problématique. « On part de très loin », reconnaît Guillaume Delbar, le maire. La ville accueille les initiatives à bras ouverts ou les suscite, notamment dans le domaine numérique, et mise sur sa « Roubaix Valley » de briques.

Pionnier, Octave Klaba, fondateur d’OVHcloud ...

CHIFFRES CLES

193 432 m² de friches industrielles sont recensés à Roubaix. On en trouve dans la plupart des quartiers de l’ancienne ville industrielle.


POUR ALLER PLUS LOIN