Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Le Conseil constitutionnel valide la baisse de la cotisation du CNFPT

Publié le 29/07/2011 • Par Sylvie Fagnart • dans : Actu Emploi, Actu juridique, France

Le passage de la cotisation versée par les collectivités au CNFPT de 1 à 0,9 %, pour les deux prochains exercices est acté depuis la décision rendue par le Conseil constitutionnel le 28 juillet.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Cavalier législatif ». C’est le grief que formulaient les députés auteurs du recours contre l’article 38 de la loi de finances rectificative pour 2011 introduisant la baisse du taux, pour les exercices budgétaires 2012 et 2013, de la cotisation obligatoire abondant les ressources du CNFPT de 1 à 0,9 % de la masse des rémunérations des agents des collectivités.
Ils considéraient en effet que cette disposition n’avait pas sa place dans une loi de finances et avait, dès lors, été adoptée selon une procédure contraire à l’article 45 de la Constitution.

Ce n’est pas le point de vue du Conseil constitutionnel. L’institution de la rue de Montpensier considère en effet, dans sa décision n° 2011-638 DC du 28 juillet 2011, qu’il « résulte de la combinaison des articles 34 et 35 de la loi organique du 1er août 2001 (modifiée, relative aux lois de finances, NDLR) que la loi de finances rectificative peut comporter des « dispositions relatives à l’assiette, au taux et aux modalités de recouvrement des impositions de toute nature qui n’affectent pas l’équilibre budgétaire ». Et elle souligne que la cotisation versée au CNFPT ne constitue « ni une rémunération pour services rendus ni une subvention ». Donc qu’elle n’affecte pas l’équilibre budgétaire de l’Etat.

Objectif Loi de Finances pour 2012 – Le CNFPT, qui n’a cessé de protester vigoureusement contre cette mesure, soutenu en cela par une majorité d’élus – Association des maires de France en tête – et par les organisations syndicales, a désormais une nouvelle échéance en tête : le projet de loi de finances pour 2012, discuté au Parlement à l’automne prochain.
Au terme d’une campagne de sensibilisation des parlementaires, annoncée comme vigoureuse, les dirigeants de l’organisme de formation espèrent bien faire adopter un amendement qui annulerait cette baisse de cotisation.

Les Sdis privés de crédit bail

Introduite au Sénat par voie d’amendement, la possibilité offerte aux départements de recourir, à titre expérimental, au crédit-bail pour leurs services départementaux d’incendie et de secours ne verra pas le jour. Motivant sa censure, le Conseil constitutionnel considère dans sa décision que cette disposition est « étrangère aux domaines des lois de finances ».
L’amendement, défendu par le sénateur Eric Doligé, par ailleurs président du conseil général du Loiret, visait à permettre « aux départements, dans le chapitre relatif aux contrats de partenariat, le recours au crédit-bail pour des opérations liées aux besoins des services départementaux d’incendie et de secours, à l’instar de la solution déjà retenue pour les beaux emphytéotiques administratifs ».

Références

Décision n° 2011-638 DC du 28 juillet 2011, Conseil constitutionnel

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Conseil constitutionnel valide la baisse de la cotisation du CNFPT

Votre e-mail ne sera pas publié

grain de sable

31/07/2011 06h39

La diminution de la cotisation au CNFPT contribue à la baisse des dépenses publiques et en cela relève en soi, d’une saine mesure budgétaire. Cependant, aucune orientation réaliste n’a été suggérée par le législateur concernant la maîtrise et l’affectation des dépenses de cet établissement qui devraient passées, dans la réalité des faits, sous contrôle à la fois interne, des collectivités qui y ont recours, et des organisations représentatives du personnel qui le co-gère.
L’ensemble de ces acteurs est responsable du bon usage des deniers publics.
La formation des fonctionnaires mèrite des moyens pédagogiques et logistiques, certainement pas des subsides dont l’usage se dissout en dépenses insuffisamment rationnalisées, en raison d’une » relation politico-syndicalo-technico » biaisée client/prestataire, entre les collectivités et le CNFPT.
La mesure est électoraliste donc démagogique. Son sens reste à construire et ses effets à évaluer

AGENT TERRITORIAL GIRONDIN

31/07/2011 10h41

Bonjour
Bien vu de toute façon le président du CNFPT défend un budget mais par les personnels qui vont se former, cela lui passe au dessus! alors même que les personnes qui demandent à payer moins pour la formation sont aussi celles qui demandent à leur personnel de restituer 1h36 par jour de formation à la collectivité, afin d’écoeurer les gens et tuer petit à petit le CNFPT.
Deux messages sur l’attestation de durée de formation n’ont pas trouvé de réponse. ..alors si les personnels allant de moins en moins en formation , le CNFPT est encore trop largement financé!
A quand la prochaine coupe budgétaire ? après tout s’il n’a que faire des « apprenants » !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement