Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

SOCIAL

« Le pays marche sur deux jambes et la première c’est les collectivités »

Publié le 22/12/2020 • Par Emeline Le Naour • dans : Actu expert santé social, France

Portraits de Luc Carvounas-Copyright Djamila Calin-2
Djamila Calin
Luc Carvounas a été élu président de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (Unccas) le 11 décembre dernier. Le maire socialiste d’Alfortville entend, durant ses six années de mandat, renforcer l’influence de l’association en misant notamment sur la communication et des partenariats avec des fondations privées.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 11 décembre, vous avez été élu président de l’Unccas qui fédère 4 100 centres communaux ou intercommunaux d’action sociale (CCAS-CIAS). Comment envisagez-vous votre mandat ?

Tout d’abord, il faut que l’on reconnaisse l’utilité des CCAS qui sont encore en première ligne de cette crise sociale. Mais pour réussir le pari, il faut que l’Unccas soit dans une gouvernance partagée. C’est ce que nous avons tenté de faire avec le nouveau bureau national et le Conseil d’administration. Les territoires d’Outre-mer sont davantage représentés grâce à deux vice-présidentes, maires de communes de La Réunion et de la Guadeloupe. Il y a également plus de maires car cela me paraît important que la parole de l’Unccas soit portée par les élus.

Pour constater ce qui ce passe réellement sur le terrain, je m’apprête à entamer un tour de France pour aller à la rencontre des CCAS et de leurs difficultés actuelles. À Alfortville, (Val-de-Marne, 836 agents dont 36 agents CCAS, 44 000 hab.), ville dont je suis maire, nous avons la chance d’avoir un nombre suffisant d’agents qui travaillent au sein du CCAS et un budget de 4 millions d’euros mais je suis bien conscient que ce n’est pas le cas de tous.

Les chantiers de l’action sociale sont nombreux dans le contexte actuel, quelles vont être vos priorités ?

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le pays marche sur deux jambes et la première c’est les collectivités »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement