Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Forêt

Les communes forestières s’efforcent de sauver le soldat ONF

Publié le 29/07/2011 • Par Olivier Berthelin • dans : France

En décidant de cosigner le futur contrat de plan entre l'Etat et l'Office national des forêts (ONF), la fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR) fait le pari de la confiance dans l’avenir de l’ONF.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Officiellement, le contrat de plan entre l’Etat et l’ONF, pour la période 2012-2016, devrait être signé à l’automne 2011. « La date et lieu de la signature de ce document qui sera notre feuille de route pour les prochaines années n’est pas encore arrêtée du fait de questions d’agenda des personnalités. Mais le principe et les grands axes sont connus », précise-t-on du côté de l’établissement public. En effet, soumis au devoir de réserve, il ne peut commenter, avant la date fatidique, un document dont la responsabilité incombe au gouvernement.

Pour leur part, les 5000 collectivités réunies au sein de la fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR), ont décidé d’ajouter leurs signatures à ce contrat, après des débats difficiles. « Nous ne voulons pas condamner l’ONF à mort en nous opposant à ce contrat qui ne nous convient pas totalement, mais garanti le service public en forêt en communal », déclarait le 21 juillet Jean-Claude Monin, président de la FNCOFOR.

Supplément au frais de garderie – Néanmoins, les communes devront mettre la main au portefeuille à raison d’une contribution supplémentaire au frais de garderie de 2 euros par hectares de forêt.
Les débats autour de projet du ministère de l’économie de déléguer la gestion de la forêt publique à des prestataires privés n’ont pas été étrangers à cet effort financier des communes. « Les communes sont assurées d’être plus étroitement associées à la gouvernance de l’ONF dans le cadre de ce nouveau contrat de plan», précise Jean-Claude Monin en insistant sur les principes contenus dans le rapport effectué en septembre 2010 par Hervé Gaymard, président de l’office. Celui-ci s’engage à maintenir des unités territoriales et à pérenniser l’établissement public.

700 postes d’agents de l’ONF en moins d’ici à 2016 – Etre associé à la gouvernance de l’office représente pour les maires un enjeu essentiel dans la perspective de la suppression de 700 postes d’agents de l’ONF d’ici à 2016 prévue dans ce contrat de plan soumit aux impératifs de la RGPP. Ils comptent ainsi peser sur le management des 300 unités territoriales où les agents restant devront partager leurs temps entre les tâches industrielles et celles liées à la gestion de la bio diversité de l’accueil du public et de soutien aux élus.

Les syndicats de salariés ont le 25 juillet manifesté à Besançon, pour déplorer les 4 suicides qui en un mois ont endeuillés l’office. Ils dénoncent la perte de sens de leur travail liée à la réorganisation de l’office. Pour eux les mutations que connaît leur profession sont liées aux 24 suicides qu’ils recensent depuis 2005.
De son côté la direction de l’ONF craignant une vague de drames a mit en place un numéro vert dédié à l’accompagnement psychologique des agents.

Références

Rapport Gaymard 

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les communes forestières s’efforcent de sauver le soldat ONF

Votre e-mail ne sera pas publié

pvpv19

30/07/2011 10h10

En cosignant ce contrat les Communes mettent fin à l’ONF tel qu’elles le connaissaient. Pire, les taxes et frais de garderies mis en place font que les collectivité ( et donc le contribuable ) vont payer un service forestier inexistant. Comme argent jeté à la fenêtre il n’y a pas mieux.
On demande aux agents de l’ONF de faire du Fric au détriment de leur mission de service public. Ils ne sont pas rentrés à l’ONF pour cela. Ils sont issus de plusieurs générations de gardes forestiers qu’on détruit en même pas 15 ans.
De plus, l’ONF subit une RGPP un peu spéciale, puisque pendant que les effectifs baisse, celui des cadres augmente. Cherchez l’erreur !!!!
C’est la destruction de la profession de centaines de personnes. Pire, l’anéantissement des convictions d’hommes et de femmes amoureux de leur métier.
Les personnels de l’office n’ont plus confiance en leur hiérarchie.
Ce qui ce passe est vraiment à vomir.

dudu

30/07/2011 02h52

bon courage contre le rouleau compresseur AGCS.tant que personne dénoncera ce scandale qu’est l’AGCS on ne peut que sortir les mouchoirs et pleurer tous nos services publiques ,tous nos acquis sociaux pour tout refiler a de GROS PROFITEURS qui n’ont qu’une idée très pécunière du service publique

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement