Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Expérimentation « police municipale » : les sénateurs émettent des doutes

Publié le 16/12/2020 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Police municipale d'Evry
© Bertrand Holsnyder
Alors que le texte ne sera discuté qu’en mars prochain au Sénat, les rapporteurs de la proposition de loi relative à la sécurité globale, Marc-Philippe Daubresse et Loïc Hervé, ont d’ores et déjà réalisé un point d’étape de leur travail, mercredi 16 décembre. Ils s’interrogent notamment sur la mise en œuvre de l’expérimentation sur l’élargissement des compétences des policiers municipaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Désorganisation et impréparation. Lors d’une conférence de presse de la commission des Lois du Sénat, mercredi 16 décembre, les rapporteurs de la proposition de loi relatif à la sécurité globale, Marc-Philippe Daubresse (LR) et Loïc Hervé (UC), n’ont pas été tendres à l’égard de l’exécutif. En cause notamment, les débats autour de l’article 24 qui vise à sanctionner la diffusion malveillance de l’image des forces de l’ordre, et l’annonce par le Premier ministre, Jean Castex, d’une commission indépendante pour permettre au gouvernement de « nourrir sa réflexion ».

  • Sécurité globale : la majorité veut réécrire le controversé article 24

Plus largement, au regard de l’enjeu, les sénateurs déplorent l’absence d’étude d’impact et d’avis du Conseil d’Etat, même si cela n’est pas obligatoire pour ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
2 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Expérimentation « police municipale » : les sénateurs émettent des doutes

Votre e-mail ne sera pas publié

PATRICK

21/12/2020 10h22

Bonjour,
des prérogatives toujours et encore pour le même salaire et une retraite bien inférieure aux forces de polices de l’état.
Commençons par étudier notre volet social.
1400€ pour 35 ans de carrières et en étant la plupart du temps les primo- intervenants.
Travail de jour ,de nuit, jour fériés ,weekend … que du bonheur !
Une nouvelle fois ma réaction ne servira surement à rien, mais cela m’exaspère.
Cordialement.

bouboul

23/12/2020 10h17

Bonjour,
il est faux de penser que les policiers municipaux souhaitent voir leurs compétences élargies.
Je pense que ce n’est pas le souhait des maires des petites communes où les agents sont seuls ou à deux.
Si il est vrai que dans les grandes villes, le travail des policiers se cantonne à des tâches bien précises et limitées (surveillance de la ville , patrouilles, contrôle du stationnement, surveillance des manifestations sportives ou culturelles), il n’en est pas de même dans les petites communes où les missions sont très variées.
Il ne convient donc pas d’en rajouter.
D’ailleurs cette décision de renforcer le pouvoir de ces derniers a été prise sans les consulter ou sans leur demander leur avis. Situation impensable dans la Fonction Publique d’Etat !
Qui accepterait de faire toujours plus (pour un salaire bien miséreux) SANS CONTREPARTIE.
Cordialement – Joyeuses fêtes.
Mr BOULAY.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement