Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transparence de la vie publique

Déontologie : les employeurs ont pris le contrôle en douceur

Publié le 16/12/2020 • Par Séverine Charon • dans : Actu juridique, France, Toute l'actu RH

Des DRH estiment qu’à force de saisir la commission disparue, leurs services ont appris à identifier les cas de fonctions ou d’activité d’agents posant problème.
Des DRH estiment qu’à force de saisir la commission disparue, leurs services ont appris à identifier les cas de fonctions ou d’activité d’agents posant problème. www.plainpicture.com
La disparition de la commission de déontologie de la fonction publique est effective depuis le premier février. Ce sont désormais les collectivités, en tant qu’employeur, qui jouent le rôle central dans le contrôle déontologique.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Depuis la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 et le décret du 30 janvier 2020 supprimant la commission de déontologie, les contrôles déontologiques des agents publics reposent, en partie, sur la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), mais surtout sur les employeurs eux-mêmes, les collectivités. Si la HATVP est chargée du contrôle pour les agents occupant les plus hauts emplois des différentes fonctions publiques, pour tous les autres, c’est l’autorité hiérarchique qui se prononce. Le processus d’approbation est simplifié : plus de saisine obligatoire de feu la commission de déontologie sur les projets de création ou de reprise d’entreprise, sur ceux de départ d’agents publics vers le secteur privé (« pantouflage »), et pour les fonctionnaires ou contractuels ayant travaillé dans le privé au cours des trois dernières années et qui reviennent ou intègrent l’administration (« rétropantouflage »).

L’autorité hiérarchique peut statuer seule ou, en cas de « doute sérieux » entre les fonctions exercées et l’activité envisagée, solliciter l’avis de son référent déontologue, voire saisir la HATVP. « Désormais, tout ce qui ne relève pas de la HATVP est du ressort de la collectivité… Dans les faits, la plus grande partie des contrôles leur échoit », relève Samuel Dyens, avocat spécialiste de la fonction publique. Concrètement, la direction des ressources humaines est à la manœuvre, assistée, le cas échéant, des services juridiques.

Des informations disponibles sur les cumuls

Lorsque les autorités hiérarchiques ont un doute, appel est donc fait au ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : équipements, coûts et protection des agents de A à Z

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déontologie : les employeurs ont pris le contrôle en douceur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement