Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Centre. Crise financière : pas de voeux de la nouvelle année à Orléans

Publié le 03/12/2008 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Actualité Club finances, Régions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Crise oblige, la ville et la communauté d’agglomération d’Orléans ont décidé de supprimer la traditionnelle cérémonie de voeux de la nouvelle année. «On ne peut pas faire comme si la crise n’existait pas déclare Serge Grouard, maire UMP d’Orléans, je veux être exemplaire en la matière». Cette suppression permettra d’économiser près de 66.000 euros qui seront transférés sur le budget d’investissement 2009 dont la préparation s’annonce délicate. Avec l’agglomération, l’économie pourrait donc atteindre 100.000 euros. Mi-novembre, la ville a également contacté le conseil général du Loiret et le conseil régional du Centre afin d’organiser une manifestation commune de voeux.

Seule la région a fait connaître son opposition en estimant que ses voeux étaient moins coûteux et touchaient un public différent de celui d’Orléans. La décision du maire a soulevé une certaine ironie de l’opposition mais aussi du Modem qui rappellent que les voeux début 2008, quelques semaines avant les élections municipales, avaient été «particulièrement fastueux».

Mais la ville d’Orléans entend aller plus loin que cette décision symbolique sur les voeux. «J’ai demandé un effort supplémentaire sur le train de vie de la mairie», affirme Serge Grouard qui n’enverra également aucune carte de voeux en papier. Ses seuls voeux seront cette fois dématérialisés par mails et SMS. Là encore l’économie pourrait représenter plusieurs dizaines de milliers d’euros.

marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. Crise financière : pas de voeux de la nouvelle année à Orléans

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement