logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/711622/depuis-que-je-suis-apprenti-ma-vie-a-change/

FORMATION
« Depuis que je suis apprenti, ma vie a changé »
Territoires et Talents | | Publié le 07/12/2020 | Mis à jour le 08/12/2020

Franky Fiendjeu est depuis septembre 2019, et pour un contrat de 3 ans, apprenti peintre à la Direction immobilier et bâtiment de la métropole de Toulouse.

Resized_20201029_071234_resized(2)2

Le jeune homme se dit enfin « heureux ». Il y a seulement trois ans, Franky Fiendjeu vivait au Cameroun chez son oncle qui le maltraitait. Il est désormais apprenti peintre à la métropole de Toulouse. «Depuis, je revis, sourit ce solide gaillard de 19 ans. Toulouse m’a donné une deuxième chance ».

Franky, 19 ans, n’a rien oublié de ses premières années de vie, marquées par le sceau du malheur. « J’ai perdu mes parents à dix ans, mon oncle m’a recueilli, il était violent… J’ai failli perdre une main dans une machine et il m’a à peine soigné. A 16 ans, j’ai donc décidé de partir pour venir en France. Je me disais que si je restais au Cameroun chez mon oncle, j’allais finir par mourir ». Son périple le conduit à Toulouse où il est pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (Ase). « J’ai fait différents stages et j’ai découvert le métier de peintre. ça m’a tout de suite beaucoup plus », raconte Franky. Avec l’aide de l’Ase, il entame une remise à niveau dans un CFA et se lance dans l’apprentissage. Sa blessure à la main, considérée comme un handicap, ne l’empêche nullement de poursuivre son rêve.

En septembre 2019, il est recruté comme apprenti peintre par la métropole de Toulouse qui mène une politique forte en faveur des personnes en situation de handicap. Il partage depuis son temps entre sa formation auprès des Compagnons et son apprentissage auprès de son maître d’apprentissage, Thierry Delgado, 57 ans, peintre à la Direction immobilier et bâtiment de la métropole de Toulouse depuis 13 ans. A ses côtés, il apprend les bases du métier. «Il m’apprend comment faire une teinte, réchampir un mur, analyser une surface, préparer un chantier… ça m’intéresse beaucoup », détaille le jeune homme. En un an, Franky a déjà « beaucoup progressé, selon Thierry Delgado. Il est très consciencieux, toujours à l’heure, volontaire, poli, courtois… C’est un plaisir de lui transmettre mon savoir ».

«Il m’apprend comment faire une teinte, réchampir un mur, analyser une surface, préparer un chantier… ça m’intéresse beaucoup »

Aux yeux de Franky, Thierry est bien plus qu’un maître d’apprentissage. « Il m’apprend aussi la France, comment se comporter, les habitudes, les lois… Grâce à lui, je découvre le pays qui m’a donné ma chance ». Ensemble, ils arpentent les rues de la métropole, d’un chantier à l’autre. « J’aime beaucoup cette ville et j’adorerai travailler à la métropole, avoue le jeune homme. Le travail est intéressant et l’ambiance est très sympa. Je m’y sens vraiment bien ». Il reste encore 1 an et demi de formation  à Franky au sein de la collectivité pour se professionnaliser et affiner son projet professionnel mais il a désormais de vraies perspectives pour son avenir.