Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Cop de territoires : la formule magique pour faire avancer la protection du climat ? Un webinaire pour faire le point

Transition écologique

Cop de territoires : la formule magique pour faire avancer la protection du climat ? Un webinaire pour faire le point

Publié le 04/12/2020 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

changement climatique
Jozsitoeroe/Adobestock
Le cabinet Partie Prenante organise le 8 décembre prochain un webinaire auquel s'associe la Gazette, consacré aux Cop de territoires, "outil de négociation collective ou greenwashing local ? " L'occasion de faire le point sur ce nouvel outil de concertation, sur ses spécificités et les écueils à éviter.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cop pour conférence des parties. C’est le nouvel outil à la mode dans les collectivités pour mettre en débat les enjeux climatiques, en réunissant autour de la table l’ensemble des parties prenantes.

Inspirée par la COP 21, la Bretagne en 2017 a été précurseure en réunissant durant 18 mois 500 acteurs de l’économie et de l’environnement. Depuis les élections municipales, d’autres Cop de territoires ont été lancées, comme nous en faisions état dans un récent article de la Gazette.

Ces Cop locales peuvent-elles être un véritable outil de négociation collective, ou ne risquent-elles pas de se transformer en simple exercice de « green washing » ? C’est la question que poseront Nicolas Rio, Manon Loisel et Mathilde François, du cabinet Partie Prenante, lors d’un webinaire organisé le 8 décembre de 10 h30 à 12 h30.

Sur le blog de Partie Prenante, on peut trouver une série d’articles de Nicolas qui font le point sur les différentes formules de concertation – Giec local, convention citoyenne, Grenelle territorial… sur leurs avantages et leurs inconvénients. Le webinaire du 8 décembre donnera la parole à Marie Atinault, vice-présidente de Rouen métropole, qui organise elle même une Cop, Glen Disaut, vice-président de Brest métropole, Canddie Magdelenat Experte Villes et Territoires Durables, WWF France, et Stefan Aykut Politiste, co-auteur de « Gouverner le climat? »

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Cop de territoires : la formule magique pour faire avancer la protection du climat ? Un webinaire pour faire le point

Votre e-mail ne sera pas publié

jipebe29

08/12/2020 11h32

Les 25 COP ont été des grand’messes réunissant des représentants des gouvernements, de l’UE et du Grand Machin, des alarmistes climatiques et des ONG environnementales, tous faisant partie de la mouvance de l’écologisme, idéologie éco-marxiste radicale. Comme cela était prévisible dès le début, il n’en est rien sorti, sauf de beaux discours agrémentés de champagne et de petits fours.
On sait pourquoi ces COP fort onéreuses pour les contribuables ne servent à rien, même en supposant que le CO2, quelle que soit sa source, ait une action mesurable sur la TMAG (température moyenne annuelle globale), ce qui reste une hypothèse idéologique non scientifiquement prouvée. C’est parce que les PED ont besoin des combustibles fossiles pour se développer, comme les sociétés occidentales l’ont fait depuis plus de 100 ans, et ils n’en ont rien à cirer des délires des alarmistes climatiques qui bloqueraient leur développement et l’amélioration du niveau de vie de leurs peuples

jipebe29

08/12/2020 11h42

Cela étant, des COP régionales, contrôlées par des idéologues verts radicaux et des entreprises qui veulent une part du gâteau vert avec beaucoup de millions d’€ (capitalisme de connivence,) ne servent à rien, si ce n’est nous piquer nos sous, à sortir des âneries, comme celles des 150 citoyens de la CCC, manipulés par des éco-marxistes. Ecologisme = interdictions, restrictions, humiliations, vexations, taxations, normes et réglementations contraignantes (et onéreuses), réduction, voire suppression, des libertés publiques et individuelles. Si l’on veut sauver notre doux pays de France, alors il faut virer tous les idéologues de l’écologisme, supprimer taxes, normes et règlement idiots, retrouver bon sens et raison, créer un ministère de l’énergie sans composante verte, avec des dirigeants qui soient des ingénieurs connaissant bien les lois de la physique ainsi que la production d’électricité et ses contraintes, et créer à part un ministère de l’environnement qui s’occupe vraiment de la protection de l’environnement et pas d’écologie politique. Si cela n’est pas fait, alors nous risquons d’aller vers Big Brother.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement