logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/711123/andre-laignel-reelu-a-la-tete-du-comite-des-finances-locales/

COMITÉ DES FINANCES LOCALES
André Laignel réélu à la tête du Comité des finances locales
Romain Gaspar | Actualité Club finances | France | Publié le 04/12/2020

André Laignel, le maire socialiste d'Issoudun (Indre), a été réélu, mardi 1er décembre, à la présidence du Comité des finances locales (CFL) pour un troisième mandat.

André Laignel, président du Comité des finances locales. [1]

André Laignel, président du Comité des finances locales.

Seul candidat à sa propre succession, André Laignel, premier vice-président délégué de l’Association des maires de France (AMF), a été réélu à l’unanimité, moins deux abstentions de la part des députés de la majorité, pour un mandat de trois ans à la tête du Comité des finances locales (CFL).

Il rempile pour son troisième mandat à la tête de cet organisme destiné à défendre les intérêts financiers des collectivités territoriales et obligatoirement saisi sur tout projet de texte ayant une incidence sur les finances locales. Le maire socialiste d’Issoudun a été élu pour la première fois à ce poste le 27 septembre 2012, après en avoir été le vice-président.

Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de la Lozère (PS), a été élue au poste de vice-présidente. David Lisnard, maire de Cannes (LR), a été reconduit dans ses fonctions de vice-président.

L’inoxydable premier vice-président délégué de l’AMF ne compte pas apaiser ses relations compliquées avec le gouvernement en place. En plein examen au Parlement du projet de loi de finances pour 2021 comprenant une baisse de 10 milliards d’euros des impôts de production et la mise en place du plan de relance de 100 milliards d’euros de l’exécutif, André Laignel ne ménage pas les critiques. « Face à la mise sous tutelle des collectivités locales, j’entends faire du CFL une place forte pour défendre l’autonomie fiscale et financière de nos régions, de nos départements, de nos communes. Alors que notre pays est à la veille d’une crise économique et sociale massive, il faut que les collectivités puissent disposer de tous les moyens pour participer à la relance. C’est la voix que je continuerai de porter en tant que président du CFL », a-t-il déclaré après sa réélection.

Ce CFL a aussi été l’occasion d’étudier :

Les 32 membres du CFL :

Députés

  • M. Jean-René CAZENEUVE (LREM)
  • Mme Stella DUPONT (LREM)

Sénateurs

  • M. Charles GUENE (LR)
  • M. François BONHOMME (LR)

Départements 

  • Mme Valérie SIMONET (LR)
  • M. Jean-René LECERF (DVD)
  • M. François DUROVRAY (LR)
  • Mme Sophie PANTEL (PS)

Régions

  • Mme Carole DELGA (PS)
  • Mme Christelle MORANCAIS (LR)

Maires

  • M. Didier LAGUERRE (DVG)
  • Mme Sonia LAGARDE (SE)
  • Mme Claire DELANDE (SE)
  • M. Daniel FASQUELLE (LR)
  • M. David LISNARD (LR)
  • M. Antoine HOME (PS)
  • Mme Karine TRAVAL-MICHELET (PS)
  • Mme Anne HIDALGO (PS)
  • M. Philippe LAURENT (UDI)
  • Mme Marie-Hélène THORAVAL (DVD)
  • M. Gaël PERDRIAU (LR)
  • Mme Sylvie SOURISSEAU (Divers)
  • M. Ludovic ROCHETTE (SE)
  • Mme Pierrette DAFFIX-RAY (SE)
  • M. Bertrand HAUCHECORNE (DVG)

EPCI

  • M. François REBSAMEN (PS)
  • Mme Véronique BESSE (DVD)
  • Mme Nadine GRELET-CERTENAIS (PS)
  • Mme Bénédicte THIEBAUT (SE)
  • M. André LAIGNEL (PS)
  • Mme Isabelle LE CALLENNEC (LR)
  • M. Jean-François DEBAT (PS)

POUR ALLER PLUS LOIN