logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/711057/reforme-de-leducation-prioritaire-une-mesure-catastrophique-selon-ville-et-banlieue/

POLITIQUE DE LA VILLE
Réforme de l’éducation prioritaire : une mesure « catastrophique », selon Ville et banlieue
Michèle Foin | Actu expert Education et Vie scolaire | France | Publié le 03/12/2020

L’annonce d’une expérimentation qui pourrait mettre fin aux réseaux d’éducation prioritaire en 2022, remplacés par des « contrats locaux d’accompagnement » ne passe pas auprès des maires de Ville et Banlieue. Une réforme qui tombe comme un couperet, sans concertation.

La révision de la carte de l’éducation prioritaire, prévue pour la rentrée 2019, mais toujours reportée, semble enfin sur les rails. Nathalie Elimas, secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire, en a dévoilé la première étape, le 23 novembre 2020. En la matière, le gouvernement avance prudemment, et commence par une expérimentation dans trois académies (Lille, Marseille et Nantes) dès septembre 2021, qui pourrait, si elle est concluante, être étendue au niveau national en 2022.

 Suppression des REP

Que propose Nathalie Elimas ? La suppression de la carte des écoles et des collèges situés en Réseau d’éducation prioritaire (REP), établie selon des critères nationaux (1), tandis que les Réseaux d’éducation prioritaire renforcée (REP+), eux, seraient maintenus. A la place, elle crée ...

POUR ALLER PLUS LOIN