Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

EMPLOI

Les agents publics plus enclins à signaler les discriminations

Publié le 01/12/2020 • Par Emeline Le Naour • dans : France, Toute l'actu RH

discriminations-une
Cese
Le Défenseur des droits a publié, mardi 1er décembre, le 13e baromètre des discriminations dans l’emploi. Réalisée en collaboration avec l’OIT (Organisation internationale du travail), l’étude met notamment en lumière une plus forte proportion de signalements de la part des agents publics.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Un nombre encore trop élevé de personnes se disent victimes [23%] ou témoins de discriminations [42%] dans le milieu professionnel [méthodologie : l’enquête a été conduite par téléphone du 6 février au 14 mai 2020 auprès d’un échantillon représentatif de la population des actifs du secteur privé, 590 salariés, et d’un échantillon représentatif des agents de la fonction publique, 500 agents]. Cela débute souvent par des blagues sexistes ou racistes à la machine à café. Le combat doit se mener dès l’apparition de ces signaux faibles », expose George Pau-Langevin, adjointe au Défenseur des droits chargée de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l’égalité.

Pour la 13e année, le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail (OIT) ont présenté, mardi 1er décembre, une étude sur les discriminations au travail. Un baromètre qui rend compte de l’ampleur du phénomène, mais se penche également sur « les répercussions délétères sur les individus et leurs parcours de vie ». Ainsi, près de la moitié des personnes se déclarant victimes d’actes discriminants (dans leur définition, les auteurs du baromètre rappellent que le harcèlement discriminatoire concerne  » des blagues ou plaisanteries, propos déplacés, incivilités, brimades, mise à l’écart du collectif, changement d’affectation inexpliqué, reproches sans lien avec le travail effectué, fixation d’objectifs irréalisables, surcharge de travail ou sous-occupation, attribution de travail inutile ou sans lien avec les compétences de la personne, dévalorisation du travail, refus ou retard dans la mise en œuvre de l’aménagement du poste de travail d’une personne en situation de handicap, etc. Les agissements n’ont pas besoin d’être répétés pour qu’une situation puisse être qualifiée de harcèlement discriminatoire, un acte unique peut suffire ») ont connu des conséquences négatives sur leur emploi (46%). Parmi elles, 19% ont été licenciées ou non renouvelées après les faits, et 14% ont reçu un avertissement, un blâme, ou ont été mutées contre leur gré, selon le baromètre.

graphique4

L’impact psychologique, et les risques psychosociaux qui découlent d’une expérience discriminante sont aussi évoqués par les victimes, dont près de la moitié (49%) témoigne d’un sentiment de fatigue, de tristesse, de déprime ou d’une dégradation de leur état de santé. « On observe également des phénomènes d’autocensure. Après de tels épisodes, les personnes ont plus de difficultés à postuler de nouveau. Avoir été victime de discrimination a un impact durable sur la carrière professionnelle », détaille encore George Pau-Langevin.

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les agents publics plus enclins à signaler les discriminations

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement