Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Dossier] Services publics

La refonte de la grille des terrasses, un enjeu stratégique de l’occupation du domaine public

Publié le 07/12/2020 • Par Clémence Villedieu • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Terrasse d'un café
Phovoir
Pour favoriser une utilisation équilibrée de l’espace public, la tarification doit avoir des ambitions partagées. Exemple avec la réforme des tarifs des terrasses de Strasbourg.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le nombre de terrasses a explosé à Strasbourg (277 300 hab.), depuis une dizaine d’années. « La ville a toujours été touristique et étudiante mais les terrasses ne faisaient pas partie des habitudes de vie. C’est une évolution des mœurs qui s’est accompagnée de la régionalisation des licences IV. Un glissement s’est fait, les établissements se déplaçant des territoires en déclin aux villes dynamiques, comme Strasbourg », explique Pierre Ozenne, adjoint (EELV) à la maire, chargé des espaces publics partagés, foires et marchés, et des voiries.

Une déclinaison complexe

En 2019, les recettes de l’occupation du domaine public s’élevaient à 1,6 million d’euros sur 30 millions de produits des services, domaines et ventes diverses. Actuellement, les tarifs sont déclinés en fonction de la nature de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : équipements, coûts et protection des agents de A à Z

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La refonte de la grille des terrasses, un enjeu stratégique de l’occupation du domaine public

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement