Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement numérique

Fibre optique : le raccordement à la demande, plutôt que le raccordement pour tous ?

Publié le 26/11/2020 • Par Martine Courgnaud - Del Ry • dans : actus experts technique, France

amenagement-numerique-THD42-TE42-©Alexandre-Allion
Alexandre Allion
Délais de déploiement de la fibre optique, complétude de la couverture, raccordements effectifs, extinction du réseau cuivre... Le 25 novembre, le colloque Trip de l'Avicca faisait le point sur l'avancée du plan très haut débit, en cette fin d'année 2020 particulière.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le raccordement à la demande permettrait de passer de « déploiements quantitatifs de fibre optique à des déploiements qualitatifs », a expliqué Nicolas Guérin, président de la Fédération française des télécoms (FFT) et secrétaire général d’Orange, lors du Trip d’automne de l’Avicca, qui s’est tenu à distance le 25 novembre.

En effet, plutôt que de couvrir 100% des foyers d’une zone par un déploiement massif, « que les gens le demandent ou non », ne vaudrait-il pas mieux raccorder 100% des gens qui le demandent, notamment dans des zones plus rurales ?

L’idée fait son chemin et le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, a précisé que « le gouvernement a demandé à Orange et SFR de lui faire des propositions pour qu’il y ait 100% de possibilité de raccordable sur demande d’ici la fin 2021 ». Ce point n’étant pas inscrit dans les accords entre les opérateurs et l’État, des discussions sont engagées.

Rythme de déploiement tenu

En 2020, le déploiement du très haut débit s’est poursuivi à un rythme soutenu malgré les difficultés liées au confinement. Dans une intervention en forme de bilan, Sébastien Soriano, président sortant de l’Arcep (Autorité de régulation des télécoms), a rappelé que le secteur est porté par le marché privé, qui a été stimulé par l’Arcep « de façon puissante » pour favoriser l’investissement.

Et, comme « le marché ne peut pas tout », les opérateurs ont pris par ailleurs des engagements à travers les Amii (en zone moins dense) et les Amel (appels à manifestation d’intérêts locaux) pour les communes les plus éloignées. Tout en notant une mobilisation globale des opérateurs, avec des « chiffres de déploiement significatifs », Sébastien Soriano a constaté la limite du

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fibre optique : le raccordement à la demande, plutôt que le raccordement pour tous ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Didier

27/11/2020 08h26

Une réflexion plus qu’intéressante dans un contexte tendu, avec des moyens de déploiement malgré tous les efforts de formation, qui ne sont pas en adéquation avec les volumes à traiter.
Une meilleure qualité de réalisation, donc une maintenance en condition opérationnelle optimisée.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement