Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Entretien] Logement social

« Le risque de financiarisation menace le monde HLM »

Publié le 30/11/2020 • Par Delphine Gerbeau • dans : A la une, France

finances
© Watchara - Adobe Stock
Frédéric Paul, normalien et économiste de formation, a été directeur général de l’Union sociale pour l’habitat (USH) de 2013 à 2018. Il estime que le projet du gouvernement concernant le logement social permet au "capitalisme financier de mettre le pied dans la porte"

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 Frédéric Paul, normalien et économiste de formation, a été directeur général de l’Union sociale pour l’habitat (USH) de 2013 à 2018. Il était aux manettes de l’union des différentes familles du mouvement HLM quand le gouvernement d’Edouard Philippe a décidé, à l’été 2017, une baisse des aides personnelles au logement (APL), compensée par les bailleurs sociaux par une baisse du loyer des locataires. Une mesure qui a pris de court le secteur, suivie de la loi « Elan » en 2018, qui pourrait bien être l’amorce d’un changement du modèle du logement social à la française. Un modèle que défend fermement Frédéric Paul dans « HLM, mon amour ! Un combat pour la solidarité » (coédité par les Editions de l’aube et « La Lettre habitat et collectivités locales », septembre 2020). « Le logement social est un pays rempli de promesses de solidarité, de projets et de création. Il a toujours été un moteur de développement majeur de l’économie. Il continue de l’être », juge-t-il en introduction de son ouvrage engagé, dans lequel il retrace l’histoire du monde HLM, jusqu’à la crise de 2017, avec lucidité.

Une crise qui, selon lui, a aussi été permise par la division du mouvement HLM, en manque de sens. « Si le processus engagé en 2017 devait se poursuivre, la situation pourrait être considérée comme un détricotage méthodique de nos dispositifs sociaux », met-il en garde, estimant que le projet du gouvernement concernant le logement social permet au « capitalisme financier de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le risque de financiarisation menace le monde HLM »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement