Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Territoires
& Talents

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Territoires et talents

Toulouse Mairie et Métropole (31)

Cet article vous est proposé par Toulouse Mairie et Métropole

Toulouse en première ligne dans le combat pour l’égalité femmes-hommes

Publié le 22/11/2020 • Par Territoires et Talents • dans : Contenu partenaire

Frédérique Yvenat, Chargée de mission Egalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations et le harcèlement
Frédérique Yvenat, Chargée de mission Egalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations et le harcèlement © Christian Bellavia
La mairie et la métropole de Toulouse se sont engagées dans une démarche en faveur de l’égalité femmes-hommes. Frédérique Yvenat, chargée de mission égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations et le harcèlement, au sein du Pôle santé qualité de vie au travail de la Direction générale des ressources humaines nous présente les mesures en cours ou à venir.

Les deux collectivités, mairie et métropole, ont signé la Charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale (la mairie de Toulouse en 2009 et la métropole en 2019). Quel est l’état des lieux ?

La mairie et la métropole de Toulouse qui comptent près de 13 000 agent·es sont mobilisées sur la question de l’égalité entre les femmes et les hommes tant dans la dimension des actions menées pour les citoyen·nes que celles menées en interne à l’attention des agent·es. Toutefois avec 67% de femmes et 33 % d’hommes à la mairie et 30% de femmes et 70% d’hommes à la métropole, la question de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, à travers la mixité des métiers demeure prégnante. Cette « ségrégation dite horizontale » résulte du fait des missions propres à chaque collectivité, avec des missions « traditionnellement dévolues aux femmes» et d’autres, aux hommes.

Il y a donc encore des métiers très « genrés »…

Oui, en effet ! La mairie et la métropole de Toulouse comptent 80 directions et plus de 200 métiers différents. Certaines filières demeurent fortement « genrées ». Nous comptons par exemple, au sein de Toulouse métropole, 79% de femmes au sein de la filière administrative et 87% d’hommes dans la filière technique. A la mairie, nous avons 97% de femmes dans la filière sociale et médicosociale et 70% d’hommes dans la filière sportive. Cette répartition des effectifs selon le genre n’a rien d’exceptionnel, elle se retrouve au niveau national.

Vous avez donc décidé de prendre le problème à bras le corps !

Oui. Alors que depuis plusieurs années des actions annuelles sont mises en place, conformément à la loi d’août 2019 de transformation  de la fonction publique, en décembre 2020 un plan pluriannuel sera présenté en conseil municipal et en conseil métropolitain. Il engage les deux collectivités entre 2021 et 2023 sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Trois axes de travail ont été définis autour de la mobilisation des acteur·trices, de l’égalité dans les conditions de travail et l’articulation des temps de vie et de l’emploi. Nous voulons, pour ce premier plan, mettre en place des actions simples et mesurables, ainsi 15 fiches action seront mises en œuvre dans le cadre d’une démarche projet, en prenant appui sur un dialogue social ouvert (groupe de travail CT/CHSCT) et sur les réalités et besoins concrets des différentes directions métier.

Ce plan d’action 2021-2023 en faveur de l’égalité professionnelle, intègrera pour chaque collectivité, le plan d’action égalité femmes-hommes plus global 2021-2026, impulsé par l’élue en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes.  L’enjeu ici est la convergence des politiques publiques externes et internes. Pour ancrer l’engagement des deux collectivités au sein des services et porter cette exemplarité souhaitée, des référent·es relais dans les directions métier ont été identifiés·es et formés·es. L’ambition est d’inciter chacun·e à l’action.

Des fiches métiers non genrées

Comment concrètement cela se traduit-il d’ores et déjà, avant même la mise en œuvre de ce plan ?

La Direction développement ressources humaines rédige désormais les fiches métiers de son Référentiel des métiers, en neutralisant le genre. Les noms des métiers apparaissent sous leur forme féminine et masculine (égoutier·ère / puéricultrice·teur). Dans la continuité de la création de ce référentiel des métiers, l’ensemble des annonces de recrutement a également fait l’objet d’un travail ; elles sont ainsi rédigées de manière à ne pas être discriminantes.
A cet effet, les 8 chargé·es de recrutement (7 femmes/1 homme) ont bénéficié d’un plan de formation et un module de formation a été consacré à « la lutte contre les discriminations et l’égalité entre les femmes et les hommes dans les dispositifs de recrutement ».

Il y a donc une réelle volonté de mixité souhaitée dans les équipes ?

Oui, les choses bougent, petit à petit. Cet été, les deux collectivités ont souhaité autant que  possible, positionner des saisonnières au sein d’équipes traditionnellement masculines (collecte des déchets, nettoiement de l’espace public, entretien des espaces verts …) Nous avons au préalable sensibilisé les managers à l’accueil d’une femme dans une équipe d’hommes (équipements de travail, organisation du travail, lutte contre le sexisme …). Et, en fin de saison, un questionnaire a été envoyé aux saisonnier·ères et aux managers pour un retour d’expérience et la mise en place pour l’été prochain d’un guide de bonnes pratiques.

C’est une première étape pour préparer une mobilisation sur la thématique de la lutte contre les violences, harcèlement et agissements sexistes au travail, dans un contexte de plus en plus important de libération de la parole.

Quelles autres actions de sensibilisation menez-vous ?

La communication interne de la Direction générale des ressources humaines propose à la pause déjeuner des temps d’échanges et de découverte nommées les «Petites parenthèses ». Depuis deux ans, nous organisons, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, des rendez-vous à destination des agent·es sous la forme d’une pièce de théâtre sur les stéréotypes de genre ou bien d’une bibliothèque vivante présentant les parcours personnels et professionnels  exemplaires de collègues femmes. Nous communiquons régulièrement sur ce sujet via la lettre aux personnels présentant les engagements des deux collectivités. Nous réalisons des interviews d’agent·es via l’intranet, ils·elles présentent leur métier et nous veillons à valoriser la mixité des métiers : récemment une dé-tagueuse a évoqué l’intérêt qu’elle portait à la technicité de son travail. L’objectif est de sensibiliser tous les agent·es à l’enjeu de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les offres d'emploi de Toulouse (31) TOUTES LES OFFRES

Commentaires

Toulouse en première ligne dans le combat pour l’égalité femmes-hommes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement