Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Les champions de la commande publique]

Informatique et télécoms : priorité à l’infrastructure numérique

Publié le 17/11/2020 • Par Alexandre Léchenet Romain Mazon • dans : Dossiers d'actualité, France

Matej Kastelic / Adobestock
La Gazette des communes, avec Vecteur plus, a identifié dans chaque secteur, les champions de la commande publique dans les collectivités. Retrouvez les TPE et PME qui s'en tirent le mieux dans l'informatique et les télécoms.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

La commande publique dans tous ses états

« Le marché est dans une phase de mutation : d’ici à cinq ans, tout le monde sera passé à la fibre, qui devrait être suivie par le développement de la téléphonie sur IP et du cloud » : c’est le pronostic dressé par Nicolas Aubé, PDG de la PME Stella Telecom, opérateur qui propose son propre réseau fibre aux entreprises et collectivités et qu’il vient d’absorber au sein du groupe Celeste.

« A l’occasion du premier confinement, on a gagné 3 ans par rapport au plan de marche des collectivités locales, sur le travail à distance, le travail collaboratif, la connectivités… », complète Charles Brocker du Lys, directeur national des ventes secteur Public Education et Santé chez Orange Business Services (1).

Depuis trois ans au moins, les achats des collectivités (plus de 600 millions d’euros sur les douze derniers mois, en hausse de 17,5 %, malgré une baisse du nombre de marchés de 15,3 %) sont, en effet, prioritairement fléchés sur leur infrastructure numérique et le matériel, selon les données de Vecteur Plus, avec qui La Gazette a analysé les attributaires de la commande publique locale(2).

Une tendance confirmée par Charles Brocker du Lys, qui relève que malgré le confinement, l’activité a été, pour Orange Business Services, très dense pendant les deuxième et troisième trimestre, et s’annonce quasi identique pour la fin d’année. « La deuxième phase, actuellement, semble plus orientée sur des usages numériques plus évolués, avec des places de marché locales, ou des plateformes de prises de rendez-vous », ajoute-t-il.

« Fibre, téléphonie sur IP, cloud… cette triple révolution change les cartes, et permet à de nouveaux entrants de prendre des parts de marché aux opérateurs historiques », décrypte Nicolas Aubé.

Les PME ont pris une bonne part de cette croissance, avec presque 200 millions l’an dernier et 284 millions cette année. La part détenue par les TPE est, elle aussi, en croissance et concerne des entreprises plutôt spécialistes de matériels et de consommables.

Les règles de la commande publique sont-elles un obstacle pour les PME et TPE ? « Les règles sont compliquées, au sens où elles exigent une organisation spéciale, avec des commerciaux et des chefs de projet dédié », explique Nicolas Aubé.
Ce qui n’empêche pas ces PME de conquérir des marchés hors de leur région d’implantation. Selon notre indicateur « d’expansion territoriale », Stella Telecom, basée dans les Alpes-Maritimes, arrive en première position, avec des marchés attribués dans 16 départements, suivie par ESI France, du Bas-Rhin, (distribution informatique, 14 départements), Acipa, en Haute-Loire (spécialiste de l’impression, 12 départements) et OfficeExpress, en Seine-Saint-Denis (bureautique et consommables, 10 départements).

informatique_montants informatique_nombre

Berger Levrault (4 millions en 2020), Sopra steria (1,7 million), Ciril (8,4 millions), CGI (2,4 millions)… Les éditeurs de progiciels métiers sont bien présents, mais sur des volumes attribués moins importants que les fournisseurs d’infrastructures.

S’agissant des tendances du marchés, Nicolas Aubé, pour Stella Télécom-Celeste, comme Charles Brocker du Lys, pour Orange Business Services, estiment que la mécanique de la commande publique impose des prix très agressifs, en particulier sur les infrastructures. Une tendance augmentée par  le poids pris par les centrales d’achats : « la massification des achats tirent les prix vers le bas, mais en regard, les centrales d’achat peuvent avoir un effet stabilisateur sur les prix, car leurs marchés sont souvent sur plusieurs années », note Charles Brocker du Lys.

PME, TPE, qui arrive en tête ?

Côté grandes entreprises, SFR et Orange arrivent en tête des attributions cette année, pour des prestations de téléphonie fixe et mobile, de VPN, d’intranet… Elles sont également en tête sur les trois dernières années, avec des montants conséquents attribués : 120 millions pour Orange, 58 pour SFR, reflet des investissements mobilisés pour l’aménagement numérique du territoire. Bouygues Télécom apparaît en cinquième position, pour les marchés attribués sur les trois dernières années. NXO France, intégrateur et opérateur indépendant, rejoint ces opérateurs historiques.
Les autre Grandes entreprises présente dans les cinq premières attributaires, SCC France, et Sharp business systems France, évoluent sur le segment matériels du marché informatique.

Avis d’expert

David Bessot, gérant associé du cabinet Infhotep

« La prééminence donnée aux achats d’infrastructures télécoms, de matériels ou de consommables est impressionnante, et donne une idée du niveau de maturité numérique atteint par les collectivités locales. Encore concentrées sur la mise à niveau des équipements, elles consacrent, proportionnellement, peu d’investissements aux usages et à l’innovation. Dans le secteur privé, on considère que l’informatique doit représenter autour de 3 % du budget. Si l’on projette les chiffres du secteur public local, on serait à la moitié seulement.
Dans cette période de confinement, on pourrait d’ailleurs se demander s’il ne serait pas opportun que les collectivités accompagnent la numérisation des commerces de leur territoire.
La place assez lointaine des éditeurs de progiciels du secteur dans votre classement confirme cet état de faits. Il est probable, et souhaitable que, dans les prochaines années, la part des dépenses d’infrastructure soit réduite. »

Données, indicateurs, secteurs… Comment nous avons travaillé

Pour identifier les entreprises championnes de la commande publique des collectivités, nous avons travaillé à partir de la base de données constituée par Vecteur plus. Nous nous sommes concentrés sur les TPE et les PME, et avons choisi quatre indicateurs, liés aux montants attribués et aux territoires où les entreprises opèrent.
La base de données de Vecteur plus contient une grande partie des marchés des collectivités. La plupart de leurs montants globaux sont connus (pour plus de 99 % des marchés en 2019-2020). La moitié de ces valeurs sont projetées par Vecteur Plus en fonction de différents critères.

Les marchés sont triés en secteurs thématiques par Vecteur plus. Nous les avons ajustés pour réintégrer certains marchés : les achats de vidéosurveillance, classés pour la plupart en « construction », ont ainsi été regroupés dans « sécurité et sûreté ».

A partir des montants identifiés, nous avons créé quatre indicateurs :

  1. un sur les montants des marchés attribués entre octobre 2019 et octobre 2020, pour valoriser les entreprises qui ont le plus emporté de marchés durant l’année,
  2. un sur ceux des marchés attribués entre 2017 et 2020, afin de tenir compte des pics liés aux marchés pluriannuels.
  3. Le troisième indicateur, l’ancrage local, identifie les entreprises dont les montants attribués dans le secteur concerné au sein de leur région d’implantation sont les plus importants. Seules les entreprises ayant plus d’un marché attribué ont été retenues.
  4. Enfin, le quatrième indicateur, l’expansion territoriale, donne une idée des entreprises qui ont réussi à aller au-delà de leur département d’installation, en comptant le nombre de départements dans lesquels l’entreprise a emporté des marchés.

 

https://www.lagazettedescommunes.com/wp-content/uploads/2020/03/bandeau-open-data.jpg

Notes

Note 01 entité séparée d'Orange selon les numéros Siren présents dans la base de Vecteur Plus Retour au texte

Note 02 Vecteur plus est une filiale du Groupe Infopro Digital auquel appartient la Gazette des communes Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Crise sanitaire & Collectivités : quelle solution numérique pour accompagner les plus vulnérables ?

de Hitachi Solutions

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Informatique et télécoms : priorité à l’infrastructure numérique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement