Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Tranquillité publique

Tranquillité publique : ces applis qui améliorent le cadre de vie

Publié le 19/11/2020 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

applis-citoyens_incivilites
Ville de Montauban
Graffitis, objets abandonnés sur la voie publique, stationnement gênant… Pour gagner en efficacité, les communes se dotent d’applications qui permettent aux citoyens de signaler en quelques clics ce qui entache leur cadre de vie. Les agents reçoivent directement les informations afin de résoudre l’anomalie le plus rapidement possible grâce à ces applications, outils d’aide à la gestion de la ville.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un courrier frauduleux déposé dans une boîte aux lettres, un stationnement gênant, un graffiti à signaler… Fini les longues minutes d’attente au téléphone afin de joindre le service municipal dédié. Pour satisfaire leurs administrés et faciliter le travail de leurs agents, les collectivités sont de plus en plus nombreuses à opter pour les applications mobiles de tranquillité publique. Leur objectif est de permettre aux utilisateurs d’indiquer facilement, via leur smartphone, un dysfonctionnement sur la voie publique à l’aide d’une photo et d’une brève description. Le service concerné reçoit directement une notification et les agents programment l’intervention adéquate le plus rapidement possible. Les administrés bénéficient d’un suivi quant au traitement de l’anomalie. Paris a développé la sienne, baptisée « DansMaRue ». A Argenteuil, Limoges ou Montauban, elle s’appelle « TellMyCity ». Les Rennais peuvent, eux, télécharger « RenCitéZen ».

A la fois grand public, avec leurs interfaces simplifiées, et professionnelles, avec des items plus techniques visibles uniquement par les agents des villes, ces applications comportent de nombreux avantages. Le premier consiste à raccourcir de manière considérable le circuit de traitement : « Dans nombre d’administrations, les agents en relation avec les habitants transmettent des messages aux collègues qui sont sur le terrain. Et vice-versa. Avec DansMaRue, on évite ces intermédiaires », résume Régis Leroux, codirecteur du projet à Paris (2,19 millions d’hab.).

Cartographies

A la clé, rapidité, gain de temps, fluidité et des méthodes de travail qui évoluent. « Les résultats sont là, car on optimise la gestion des services en divisant par six les temps de traitement, souligne Renaud Prouveur, fondateur de Spallian et de l’application TellMyCity. A Argenteuil [110 200 hab.], cela se traduit par un passage de 80 à quatre jours pour traiter un problème. Par le biais de leur interface, les agents organisent eux-mêmes leurs déplacements en fonction des signalements. Leur travail est véritablement optimisé. » Cet investissement permet aux collectivités de réaliser, à terme, des économies d’échelle, représentant jusqu’à 250 000 euros par an, selon Renaud Prouveur. « Un défaut urbain qui va durer une centaine de jours va entraîner des risques d’accidentologie avec, qui plus est, la mise en cause de la responsabilité administrative de la mairie. Grâce à la participation des habitants, c’est toute la chaîne qui est réduite. »

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Crise sanitaire & Collectivités : quelle solution numérique pour accompagner les plus vulnérables ?

de Hitachi Solutions

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Tranquillité publique : ces applis qui améliorent le cadre de vie

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement