Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Coronavirus

Les sans-abris toujours dans la rue, malgré la bonne volonté du Gouvernement

Publié le 09/11/2020 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu expert santé social, France

Précarité, SDF, pauvreté
Fotolia
Alors que la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, annonçait, le lundi 2 novembre dans un communiqué « ouvrir autant de places que nécessaire » pour protéger les plus précaires, les associations de solidarité constatent que le dispositif d’hébergement est saturé. Et, même si le Conseil scientifique recommande la mise à l’abri systématique et individuelle des personnes, les sans logis sont toujours dans la rue.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Je me réjouis de la mobilisation et du volontarisme de la ministre du Logement, que je constate depuis sa nomination. Une véritable concertation s’est mise en place », se félicite Pascal Brice, le nouveau président de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS). Le plan hivernal a été avancé, en vigueur depuis le dimanche 18 octobre. Le parc d’hébergement s’élève à 180 000 places, dont 28 000 places « Covid » pour les personnes contaminées ne nécessitant pas une hospitalisation. A la différence des autres années, il n’y a pas d’objectifs chiffrés sur l’ouverture de nouvelles places. Il est demandé aux préfets « d’ouvrir le plus de places d’hébergement possible, afin de trouver une solution pour chaque personne. »

Un parc d’hébergement conséquent…

« 180 000 places d’hébergement, c’est ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les sans-abris toujours dans la rue, malgré la bonne volonté du Gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement