Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Emploi

Un policier municipal peut-il avoir une activité de pompier volontaire ?

Publié le 09/12/2020 • Par Géraldine Bovi-Hosy • dans : A la Une prévention-sécurité, France, Vos questions / Nos réponses prévention-sécurité • Source : Géraldine Bovi-Hosy

pattern unknowns design
Fotolia Gstudio Group
Les sapeurs-pompiers volontaires participent aux missions de sécurité civile de toute nature qui sont confiées aux services départementaux d'incendie et de secours. A ce titre, ils doivent pouvoir être disponibles pour les missions ainsi que pour les formations misent en place par le SDIS. Est-ce compatible avec un emploi d'agent de police municipale ou de garde champêtre ? Aucun texte ne l’interdit mais un certain nombre de précautions doivent être prises.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une réponse ministérielle pour les gendarmes

Selon une réponse ministérielle de 2016, l’activité de sapeur-pompier est permise aux militaires de la gendarmerie dès lors qu’elle n’interfère pas avec leur mission première qui est d’assurer l’ordre public et la sécurité.

Ainsi la gendarmerie est conduite à rejeter les demandes qui aboutissent à ce que le militaire ne dispose pas d’un temps de repos physiologique suffisant entre deux périodes d’activités, ce qui pourrait, dans l’exercice du service, le mettre en danger ainsi que les usagers ou ses collègues. Chaque situation individuelle est examinée par la direction générale de la gendarmerie nationale afin de ne pas porter atteinte au bon fonctionnement de la gendarmerie qui se doit d’être en ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un policier municipal peut-il avoir une activité de pompier volontaire ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement