Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Interview Finances locales

« Ce n’est pas normal que des territoires urbains bénéficient de la DETR »

Publié le 03/11/2020 • Par Romain Gaspar • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Christine Pires Beaune
Christine Pires Beaune Assemblée nationale
La députée (PS) du Puy- de-Dôme, Christine Pires Beaune, rapporteure d'une mission d’information de la commission des finances de l’Assemblée nationale sur la refonte de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR), recommande de réviser les critères d’attribution de cette dotation pour mieux cibler la ruralité. Dans une interview à "La Gazette", elle fait le point sur les premières conclusions de cette mission.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

PLF 2021 : un budget de relance à l'heure du Covid-19

Quels sont les défauts de la DETR ?

Christine Pires Beaune : La DETR est une dotation d’équipement pour les territoires ruraux comme son nom l’indique. Or, on s’est aperçu en faisant cette mission que des territoires urbains bénéficient de la DETR, notamment depuis cinq ans. Cinq millions d’habitants en plus sont devenus éligibles. On n’a pas gagné cinq millions d’habitants en zone rurale. Cela se serait vu. On l’explique par la fusion de la carte intercommunale et par les amendements qui ont été adopté pour corriger les conséquences de ces élargissements d’EPCI. Certains EPCI étaient sortis de l’éligibilité alors qu’ils sont aussi ruraux avant qu’après. Et en 2019, un amendement a introduit le critère de la densité. On a ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Ce n’est pas normal que des territoires urbains bénéficient de la DETR »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement