Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Biodiversité

La restauration des tourbières amortit l’impact de la sécheresse

Publié le 13/11/2020 • Par Isabelle Verbaere • dans : France, Innovations et Territoires

une-tourbiere
Thesupermat - CC
Les tourbières sont des alliées face au changement climatique : ce sont des stocks naturels de carbone et elles emmagasinent l’eau. La tourbe en est composée à environ 70 %. Dans de nombreuses régions, ces milieux ont été exploités pour produire du combustible destiné au chauffage domestique. Les marais ont été drainés et parfois remblayés. La restauration du fonctionnement hydraulique de ces milieux consiste à boucher les fossés qui drainent la tourbe et l’assèchent et à recréer des méandres aux ruisseaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 C’est un succès ! Le taux de survie de la saxifrage œil-de-bouc grimpe jusqu’à 98 % sur les sites de la commune des Rousses (3 410 hab, Jura) où des plants ont été installés, depuis trois ans. Cette plante vivace à fleurs jaunes et points orange, reconnue « en danger critique d’extinction », bénéficie d’un programme national d’actions dont l’une des priorités est de réintroduire l’espèce dans ses anciennes stations connues de Franche-Comté.

Particulièrement fragile, cette plante trouve refuge dans les tourbières. Celles qui sont présentes sur la commune des Rousses encerclent un lac et couvrent plus de 100 hectares. Et il n’est pas surprenant que la saxifrage œil-de-bouc s’y plaise, malgré la terrible sécheresse qui sévit l’été dans ce département, depuis trois ans. Cet habitat exceptionnel a fait l’objet de travaux de restauration engagés au printemps 2018, par le parc naturel régional (PNR) du haut Jura. Ils s’inscrivent dans le cadre d’un programme Life de réhabilitation ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La restauration des tourbières amortit l’impact de la sécheresse

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement