Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Domaine privé communal

Bornage amiable

Publié le 13/07/2011 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

Pour les parcelles appartenant au domaine privé communal, la signature du maire (ou de son représentant) ou du titulaire du droit réel sera nécessaire sur le document d'arpentage.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le bornage amiable est une opération qui a pour effet de définir juridiquement et de matérialiser sur le terrain les limites des propriétés privées appartenant ou destinées à appartenir à des propriétaires différents. Il est effectué à l’initiative de l’une ou plusieurs des parties intéressées et s’achève par un accord amiable sur le positionnement des limites. Les parcelles relevant du domaine privé communal peuvent faire l’objet d’un bornage. Dans ce cas, il sera fait appel à un professionnel agréé pour réaliser les études et travaux relatifs au bornage, en l’occurrence un géomètre expert. Par suite, ce professionnel établira un document d’arpentage en vue de la conservation cadastrale. Conformément aux dispositions du Bulletin officiel des impôts (BOI) 11-C-1-90 relatif à la maintenance du plan cadastral, le document d’arpentage résultant de l’opération de bornage doit être certifié par les parties (propriétaires ou titulaires du droit réel objet de la délimitation) ou par leurs mandataires. Ainsi, pour les parcelles appartenant au domaine privé communal, la signature du maire (ou de son représentant) ou du titulaire du droit réel sera nécessaire sur le document d’arpentage, composé alors d’un fond de plan, d’une chemise n° 6463N et d’une copie du procès-verbal de bornage.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bornage amiable

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement