Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[ENTRETIEN] Handicap

« Les maires peuvent changer la vie des familles confrontées au handicap »

Publié le 29/10/2020 • Par Isabelle Raynaud • dans : Actu expert santé social, France

sophie-cluzel
patricia marais
La secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a présenté, le 15 octobre, une nouvelle feuille de route pour les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Elle en expose les grandes lignes à la Gazette.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Vous avez présenté le 15 octobre la nouvelle feuille de route des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Que va-t-elle changer ?

Depuis trois ans, je travaille avec les départements pour nous engager ensemble – l’Etat et l’Assemblée des départements de France – à améliorer l’accès aux droits et à simplifier la vie des personnes en situation de handicap. Nous avons bâti cette feuille de route avec l’ensemble des départements, appuyés par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Il y a eu des immersions dans plus de 20 MDPH pour répertorier des bonnes pratiques et construire ensemble ce pacte de confiance de transformation de ce grand service public que sont les MDPH dans chaque département.

C’est mon mantra depuis mon entrée au gouvernement : simplifier le quotidien des personnes en situation de handicap et celui de leurs aidants. Pendant des années, il fallait justifier de façon répétée son handicap pour avoir accès à ses droits. Aujourd’hui – ça y est ! – j’ai obtenu l’inscription des droits à vie dans la loi. Par exemple, quand vous avez un handicap avéré à 80 % qui, en l’état de la science ne va pas s’améliorer, vous n’avez plus besoin de devoir prouver, tous les trois ans, que vous êtes trisomique, aveugle, amputé… pour bénéficier de l’AAH ! C’est une avancée colossale ! Pour autant, il faut maintenant que ces droits à vie soient déployés de façon effective.

Que va apporter le baromètre des MDPH également créé ?

La feuille de route comprend 38 actions pour améliorer le service rendu par les MDPH, c’est très complet. Le baromètre doit, lui, nous permettre de mesurer leur efficacité, en particulier de mesurer les avancées sur les droits à vie, les délais de traitement des dossiers, avec deux indicateurs complémentaires : l’intensité de l’activité de la MDPH et la satisfaction des usagers. Ce baromètre s’enrichira au fur et à mesure que nous déploierons de nouveaux indicateurs qui nous permettrons d’encore mieux piloter la politique du handicap.

Comment améliore-t-on les délais de traitement des dossiers, concrètement ?

Avec l’octroi des droits à vie, au-delà de la confiance qui est donnée à la personne en situation de handicap, nous allégeons aussi considérablement le traitement du renouvellement des droits afin que les MDPH puissent se concentrer encore davantage sur l’écoute, l’orientation et l’accompagnement des personnes et de leurs familles. Cette simplification est un des leviers de l’amélioration que nous poursuivons. Il y en a d’autres. Nous réinvestissons 25 millions dans les MDPH : 15 millions seront alloués en 2021 et 2022 et 10 millions supplémentaires viendront en appui des MDPH connaissant de forts retards dans leur activité.

Les dossiers vont également pouvoir être désormais réalisés en ligne.

Oui, enfin ! L’usager pourra faire ses demandes en ligne : remplir son formulaire, envoyer les pièces et suivre l’avancement de son dossier… Ce sera possible, sans se déplacer et ceux qui n’ont pas accès au numérique pourront toujours être accueillis dans tous les guichets de proximité qui ont été déployés, que ce soit dans les CCAS, les maisons France services ou les antennes des MDPH.

D’ici la fin de l’année, vous avez aussi pour ambition de développer la Plateforme 360 sur tout le territoire. Où en est-on ?

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les maires peuvent changer la vie des familles confrontées au handicap »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement